Histoire & valeurs

Histoire & valeurs

Avant la création de Villes et Territoires, en 2012, existait déjà une dynamique partenariale de mise en réseau et de qualification des acteurs de la politique de la ville en Languedoc Roussillon. Des Ateliers Régionaux sur la politique de la ville avaient par exemple été organisés par le SGAR en 2009 et 2010, ainsi qu’une journée d’échanges sur la médiation – culture – diversité, en partenariat avec la DRAC.

Ce travail porté par les initiatives du SGAR, de la DRJSCS, et par des professionnels (Réciprocités-LR) a conduit à s’interroger sur la façon de mieux coordonner leurs initiatives respectives et de pérenniser une fonction ressources au niveau régional qui associe plus largement l’ensemble des acteurs de la politique de la  ville et de la cohésion sociale.

Il a été décidé en janvier 2012, suite à une phase de préfiguration de 6 mois, de créer un Centre Ressources Régional Politique de la Ville, porté durant une phase transitoire par l’IRTS – LR.

Les statuts et la gouvernance de Villes et Territoires LR ont ensuite évolué début 2013. Un comité de pilotage, réuni le 6 décembre 2012, a acté le statut d’association loi 1901 et une assemblée générale constitutive réunie le 28 mars 2013 à Montpellier a adopté les statuts de la nouvelle association.

Villes et Territoires LR, devenu Villes et Territoires Occitanie en 2018, a pour particularité locale de respecter les engagements suivants, conformément aux souhaits des partenaires :

  • mobiliser les acteurs pour un portage pluraliste pour partager, coproduire, en recherchant l’appui des collectivités : à ce titre une acception plus large que celle des sites labellisés ‘politique de la ville’ est un élément fort
  • optimiser l’utilisation des ressources existantes : au-delà du socle d’initiatives des acteurs de la politique de la ville (SGAR, DRJSCS, Réciprocités), il s’agit de se positionner en complémentarité des ressources existantes : observatoires et centres de ressources locaux ou thématiques (PRDS, illettrisme, emploi, santé…), pôles universitaires et de recherche.
  •  un fonctionnement adapté aux contraintes et à la situation locale (répartition inégale des sites, spécificités petits et grands sites, étendue du territoire régional)

Villes et Territoires Occitanie a pour atout d’être à l’interface entre les services de l’Etat, les collectivités territoriales et les associations, entre l’échelon national, l’échelon régional, et les échelons départemental et le local. Ce positionnement permet de fluidifier les informations, d’insuffler une dynamique de mise en réseau, notamment via l’échange de bonnes pratiques.