Résultats de l’appel à manifestation d’intérêt “Réinventons nos cœurs de ville”

Résultats de l’appel à manifestation d’intérêt “Réinventons nos cœurs de ville”

Cahors, Pamiers, Perpignan, Revel et Rodez font partie des 54 lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt national “Réinventons nos coeurs de ville”. Lancé en décembre dernier auprès des 222 villes du plan Action coeur de ville, cet AMI avait pour objectif d’accélérer l’émergence de projets d’aménagement emblématiques dans ces centres. La ministre de la Cohésion des territoires a présenté, mardi 19 mars, la liste des lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt “Réinventons nos coeurs de ville”.

Les lauréats de l’AMI vont bénéficier d’un accompagnement spécifique dans l’élaboration de leur propre appel à projets local, le but étant de mettre des terrains (par exemple des friches) à disposition des investisseurs ou promoteurs sélectionnés. Sur les 111 villes qui ont répondu à cet AMI, 54 vont donc pouvoir lancer leur appel à projets au plus vite. La ministre espère un tir groupé au mois de juin de manière à coupler les financements et donner à l’opération une “visibilité maximale”. Les communes recevront 30.000 euros de subvention pour la couverture des frais des appels à projets. Les 58 autres, à un stade moins avancé de leur réflexion, bénéficieront d’un “accompagnement spécifique pour affiner leur projet et assurer à terme leur concrétisation, avec des moyens financiers et en ingénierie supplémentaire”, précise le ministère.
Parmi les projets envisagés, 14 concernent des friches industrielles, 3 des marchés locaux, 4 d’anciennes casernes, 26 des bâtiments historiques, 13 des espaces publics, 6 d’anciens hôpitaux ou Ephad et 43 des îlots bâtis. La coordination du programme a été confiée à la secrétaire permanente du Puca (Plan urbanisme construction architecture) Hélène Peskine, architecte urbaniste, sous la responsabilité du directeur du programme Action cœur de ville, Rollon Mouchel-Blaisot.

La liste des communes lauréates

Le communiqué de presse

Lire l’article sur www.banquedesterritoires.fr