Formations

Formations

Journée de sensibilisation aux enjeux de la réforme de la politique de la ville en Languedoc-Roussillon

10 juillet 2014

La politique de la ville a été profondément réformée par la loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion sociale.

La liste des communes concernées au niveau national par la nouvelle géographie prioritaire, a été rendue publique le 17 juin dernier. Le nombre de quartiers prioritaires est passé, au plan national, de 2 500 à 1 300, afin de concentrer les moyens d’intervention sur les territoires qui en ont le plus besoin. En Languedoc-Roussillon, 25 communes ont été retenues pour ces nouveaux contrats de ville, pour 65 quartiers et près de 220 000 habitants.

L’élaboration des futurs contrats de ville implique la mise en œuvre d’une nouvelle philosophie d’action et de travail partenarial mobilisant l’ensemble des acteurs des territoires concernés. Le nouveau dispositif entrera en vigueur en janvier 2015 avec la signature des contrats de ville « nouvelle génération ».

Aussi, les services de l’Etat en Languedoc-Roussillon ont organisé à Montpellier (UFR AES), le jeudi 10 juillet 2014, une journée de sensibilisation et d’information inter-acteurs, avec l’appui du centre de ressources Villes et Territoires LR et du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), et la participation de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine.

Cette journée régionale sur la réforme de la politique de la ville a été consacrée, le matin, aux modalités de mise en œuvre de la réforme : enjeux, géographie, priorités des futurs contrats de ville, calendrier et accompagnement des territoires. L’après-midi, sous forme de tables rondes, ont été développés les trois sujets essentiels portés par la nouvelle loi : la construction partenariale des nouveaux contrats de ville, les enjeux et leviers du développement économique des quartiers et la mise en œuvre de la participation citoyenne.

Programme de la journée

Dossier participant

Vous pouvez télécharger ci-dessous les supports des interventions qui ont été projetés lors de cette journée.

Présentation de la mise en oeuvre de la réforme de la politique de la ville (CGET)

Présentation du nouveau programme national de renouvellement urbain (ANRU)

Territoires en politique de la ville : éléments de diagnostic et perspectives (DRJSCS)

1ère table ronde « Démarche intégrée : quelle construction partenariale des contrats de ville ?

Contribution de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Gard

Contribution de la Communauté d’Agglomération Nîmes Métropole

Contribution du Pôle Emploi Gard-Lozère

Contribution de l’URO Habitat

3ème table ronde « Participation citoyenne : de l’intention à l’action »

Lien vers l’avis citoyen produit dans le cadre de l’expérimentation du contrat de ville d’Amiens

Document de présentation de l’expérimentation nationale des tables de quartier

L’exemple du G.I.D.E. sur le quartier des Hauts de Massane à Montpellier

Le projet de la radio RCF avec l’association Couleurs citoyennes et le C.S. Jean Montsarrat à Carcassonne

*********

Troisième journée du cycle de qualification à l’observation territoriale pour la préparation de la nouvelle génération des contrats de ville :

« L’analyse partagée entre acteurs et intervenants du territoire : une nécessité pour les démarches d’observation locale »

Mardi 13 mai 2014  de 9h00 – 16h30 à Montpellier dans les locaux de l’IRTS LR – (Salle E 174)

Comme cela été rappelé à plusieurs reprise au cours de ce cycle de qualification, « l’indicateur n’a d’intérêt qu’au travers du débat qu’il permet ». L’appréhension des évolutions des réalités sociales des territoires et la compréhension de leurs dynamiques nécessitent un temps d’analyse confrontée/partagée entre partenaires, et permet l’appropriation de l’analyse par les acteurs locaux.
Après un retour sur des questions liées à l’interprétation des données, cette journée sera l’occasion de proposer des outils méthodologiques et d’envisager comment un travail d’analyse partagée peut être mis en pratique. L’après midi sera consacré à la présentation et à la discussion d’une expérience conduite dans un quartier prioritaire politique de la ville à Quimper : la mise en place d’un groupe d’analyse partagée constitué d’habitants.

Programme de la journée de formation V&T LR 13 mai

Présentation après midi du 13 mai 2014

Fiche Quimper

Deuxième journée du cycle de qualification à l’observation territoriale pour la préparation de la nouvelle génération des contrats de ville :

« Faire parler les indicateurs : comment croiser les informations pour accompagner l’analyse des acteurs dans l’élaboration d’un diagnostic ?»

 Jeudi 24 avril 2014 de 9h00 à 16h30 à Montpellier (locaux de l’IRTS)

N.B. : cette journée de formation s’est inscrite dans le prolongement de celle du 20 mars 2014 (voir le titre suivant ci-dessous).

Cette journée de formation, assurée par Hervé Guery, directeur du COMPAS, s’est déroulée en trois temps :

– Une première moitié de matinée avec une intervention d’Hervé Guery en réponse à des questions des participants suivie d’une présentation des thématiques choisies pour le travail en ateliers et des données mises à disposition dans le dossier participants.

– Une seconde moitié de matinée avec 3 ateliers sur les thématiques suivantes : taux d’activité féminin, formation et revenus fiscaux avec Montpellier (ville et agglomération) comme terrain d’étude : que peut-on faire des données dont on dispose ? comment fait-on parler ces données ? dans quel but ?

– Un retour l’après midi sur les échanges avec des éclairages complémentaires d’Hervé Guery sur chacun d’entre eux.

Accéder à un compte rendu de cette journée de formation du 24 avril 2014

Première journée du cycle de qualification à l’observation territoriale pour la préparation de la nouvelle génération des contrats de ville :

« L’observation territoriale pour la préparation des contrats de ville : quelles données mobilisables ? Quelles modalités d’utilisation ? »

Jeudi 20 mars 2014  de 9h à 16h30 à Montpellier

Présentation
2014 est l’année de la préparation des contrats de ville 2015-2020, sous l’impulsion d’une réforme de la politique de la ville qui prévoit que ces nouveaux contrats s’appuient sur un projet de territoire porté par l’intercommunalité. Pour leur élaboration, il s’agira de mobiliser tous les partenaires impliqués, d’analyser conjointement les enjeux territoriaux et de définir un projet de territoire partagé.
La connaissance fine des territoires, de leurs dynamiques différenciées, de leurs difficultés et de leurs atouts est donc fondamentale pour y parvenir.

Cette journée s’inscrit dans le cadre d’un cycle de qualification qui a pour objectif de :

– Clarifier les sources de données existantes et mobilisables
– Outiller les acteurs dans l’utilisation des données pour l’élaboration d’un diagnostic de territoire
– Donner des conseils de méthode pour passer de l’observation des quartiers à la détermination d’enjeux et d’axes stratégiques d’intervention
– Proposer des outils pour rendre lisible l’analyse statistique aux instances de pilotage des contrats de ville et plus largement aux acteurs locaux
– Clarifier les enjeux de méthode pour déterminer dès à présent une démarche d’évaluation en continue des futurs contrats.

Cette première journée sera suivie d’une deuxième, le 24 avril, qui sera l’occasion d’un travail d’analyse en atelier et collectif à partir des remontées de questionnements et d’observation des sites actuellement en politique de la ville. Une troisième journée, le 13 mai, permettra de proposer des outils en vue de conduire des temps d’analyse partagée entre acteurs et faciliter ainsi l’appropriation de l’analyse par le plus grand nombre d’acteurs locaux.
 

Retour sur la journée du 20 mars 2014
La première partie de cette journée a permis de présenter des sources de données existantes et mobilisables par les acteurs de la politique de la ville sur le terrain. L’objet central de cette présentation a été  le « kit » d’indicateurs à l’IRIS pour l’observation infra-communale, fruit d’un travail collectif de sélection de données, mis en ligne sur le site internet du sig.ville. La seconde partie de cette journée a été l’occasion de proposer des outils pour mesurer la dynamique des territoires et ainsi se donner les moyens de faire apparaître la spécificité des territoires de la politique de la ville par rapport aux autres territoires de l’agglomération ou de l’unité urbaine.

9h00 – Accueil des participants

9h30 Introduction de la journée
Cécile Nonin, Directrice de Villes et Territoires LR

9h45 : Présentation des indicateurs à l’Iris mis à disposition sur le site internet du SIG Ville et de son guide d’utilisation
Helga Mondesir, chargée de mission SIG, Département des Etudes Statistiques et des Systèmes d’information, Secrétariat général à la Ville

Eléments de contexte et actualité de l’observation de la politique de la ville à l’échelle nationale.
Objectifs de ce « kit d’indicateurs » et modalités d’utilisation.
Les thématiques couvertes.
Focus sur quelques indicateurs : comment se poser les bonnes questions ? Quels sont les contresens à ne pas faire ?

Accéder au support de l’intervention
Lien vers le site du sig.ville

12h30 Pause déjeuner

13h45 : Accéder aux données dynamiques existantes qui permettent de faire apparaître les spécificités des territoires de la politique de la ville au regard des autres territoires de l’agglomération.
Hervé Guery, directeur du COMPAS

L’enjeu de l’observation des quartiers doit être de permettre aux acteurs locaux de s’approprier une analyse, une démarche d’analyse des dynamiques de territoires à partir d’entrée diverses (liens à l’emploi, la formation, les politiques de peuplement, les structures familiales, le niveau de vie, …).

Quels indicateurs peuvent permettre de mesurer les dynamiques des territoires au regard des enjeux de la politique de la ville ? Où trouver ces données ? Comment les valoriser ? Comment mettre en place des indicateurs agrégés ?

Accéder au support de l’intervention

16h30 Clôture de la journée et présentation de la suite du cycle de qualification.

*********

Journée régionale sur la place de l’observation dans la politique de la ville

avec Hervé Guéry, économiste, directeur du Compas (Centre d’Observation et de Mesure des Politiques d’Action Sociale) spécialisé dans l’observation des territoires, notamment ceux en politique de la ville.

14 novembre 2013 de 10h à 16h dans la salle Yannicopulos, à Nîmes Métropole, 3 rue du Colysée, Bâtiment Colysée II

Programme de la journée :

9h30 : accueil des participants

10h00-12h30: enjeux de l’observation aujourd’hui dans le cadre de la politique de la ville : enjeux stratégiques, évaluatifs, opérationnels.

13h30-15h45 : A partir d’illustrations de démarches locales, que peut permettre un observatoire des territoires de la politique de la ville ? Présentation des indicateurs clefs et illustration d’un début d’analyse à partir des données existantes, exemple de Nîmes. Analyse comparée avec les autres quartiers en Région et au niveau National.

15h45-16h : clôture de la journée.

Accéder au support de l’intervention
Accéder au site du Centre d’observation de la société
Lien vers « Le comparateur des territoires. Niveau de vie : où en est ma commune ? »
Exemple de données disponibles sur « Le comparateur des territoires »

*********

Cycle régional de qualification sur le développement économique

Le développement économique urbain en Languedoc Roussillon : Actualités et enjeux.
Le 4 octobre 2013 de 9h30 à 16h au CRDP de Montpellier

La première journée du cycle régional d’échanges sur le développement économique s’est tenue à Montpellier le vendredi 4 octobre dernier. Il a réuni des participants d’horizons professionnels et territoriaux très variés mobilisés autour de l’enjeu du développement économique urbain. Cette journée a bénéficié de la présence et des éclairages de M. du Bouetiez, conseiller du Ministre délégué à la politique de la ville en charge de ces questions, qui a dressé un tableau précis des enjeux et de l’actualité du développement économique dans le cadre de la politique de la ville.
Cette journée était la première d’un cycle régional de qualification qui fait l’objet d’un partenariat entre le centre de ressources régional politique de la ville et cohésion sociale et la Caisse des Dépôts et Consignation. Anne-Sophie Josse, adjointe à la responsable du pôle innovation sociale et responsable des programmes territoriaux de la CDC était à Montpellier ce 4 octobre pour présenter le cadre de ce partenariat.

L’après midi a été l’occasion de présenter plusieurs expériences locales (Montpellier agglomération, Face Gard, CCI de l’Hérault) et de nombreux échanges entre les intervenants, les participants à la journée et M. du Bouetiez.

Les apports de cette journée feront l’objet d’une synthèse qui sera prochainement disponible sur ce site.

Programme de la journée du 4 octobre 2013 sur le développement économique urbain

Le développement économique urbain dans le cadre de la politique de la ville : de quoi parle-t-on ? par Mme Beaufils

 *********

Cycle d’échanges et de qualification sur la réforme de la politique de la ville : 12 et 13 septembre 2013

Afin d’accompagner de manière réactive les acteurs de la politique de la ville du Languedoc Roussillon, Villes et Territoires LR organise un cycle d’échanges et de qualifications sur la réforme de la politique de la ville en septembre :

Le 12 septembre 2013 à l’IRTS Montpellier (salle B135): journée consacrée aux collectivités (Elus, Direction et chefs de projet ville) :

Présentation de l’état de connaissance sur la réforme de la politique de la ville, et premières étapes en anticipation du contrat de ville (enjeux, méthodologie du projet de territoire, de quel contrat de ville parle-t-on)

Animation : Frédéric Treca, consultant – formateur, ancien directeur de l’IREV, centre de ressources politique de la Ville en Nord-Pas-de-Calais. Outre son expérience d’accompagnement de collectivités en centre de ressources et comme consultant, il bénéficie d’une expertise sur la politique de la ville et le renouvellement urbain, les politiques éducatives et de jeunesse. Il a également exercé des responsabilités de conduite de projet en collectivité.

Le 13 septembre 2013 à l’IRTS (amphithéâtre): journée consacrée aux futurs signataires du contrat de ville (services de l’état, collectivités, bailleurs, ARS, Pôle Emploi) :

Le droit commun : définitions, enjeux et identification (enjeux par rapport au projet de territoire et au contrat de ville, étapes pour anticiper son identification par les différents acteurs)

Intervenant : M. Laubressac du Cabinet ASDO, sociologue des organisations , spécialiste des politiques publiques, en charge de l’évaluation des CUCS expérimentaux pour le SG-CIV.

Animation : Frédéric Treca

Programme journées réforme politique de la ville

La nouvelle étape de la politique de la ville. Présentation SG CIV – 11 septembre 2013

Enseignements et enjeux politique de la ville par F.Tréca

Mobilisation du droit commun dans les avenants expérimentaux des CUCS

***********

Réunion d’information sur les indicateurs clés des quartiers de la politique de la ville disponibles auprès de l’INSEE LR

Mardi 25 juin 2013 de 14h à 16h30 à Montpellier

L’objectif de cette réunion d’information auprès des collectivités et des services de l’Etat était de présenter les services de l’INSEE LR et les principaux indicateurs clés des quartiers de la politique de la ville disponibles.

Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre de l’animation initiée par Villes et Territoires LR sur les enjeux de l’observation des territoires de la géographie prioritaire de la politique de la ville en Languedoc Roussillon. Bien entendu, cette réunion a aussi été l’occasion d’échanger sur l’actualité de la réforme de la politique de la ville et sur les enjeux de l’observation dans la perspective de la préparation et de la conduite de projets de territoires intégrant l’objectif de réduction des inégalités socio-spatiales.

La présentation des services de l’INSEE et des indicateurs clés des quartiers politique de la ville a été assurée par Pierre Girard, chef du service des études et de la diffusion et par Nicolas Mas, responsable de l’unité « Mise à disposition des informations » à l’INSEE LR.

Accéder au diaporama présenté

Accéder aux dates de mise à jour des sources de données

Compte rendu de la réunion

——————

Présentation du Rapport ONZUS 2012 et Zoom sur le Languedoc Roussillon

Mardi 25 mars 2013 de 10h30 à 13h

Anthony Briant, de l’ONZUS, et Pierre Girard, de l’INSEE Languedoc-Roussillon, sont venus présenter le Rapport ONZUS 2012 : la précarité dans les territoires, et la situation des quartiers prioritaires du LR par rapport au national. Pierre Girard a précisé les outils d’observation et de suivi des territoires prioritaires, et repositionné les enjeux sur les modalités et les finalités de l’observation des territoires de la politique de la ville. Une centaine de personnes ont répondu présent, en majorité des collectivités et services de l’état, mais aussi des associations.

Le Languedoc Roussillon est identifié par l’ONZUS et l’INSEE comme la Région la plus en difficulté au regard de nombreux indicateurs (voir les diaporamas).

Des questions liées au périmètre de la nouvelle géographie prioritaire ont été abordées.
M. Briant a tout d’abord rappelé la concertation qui a eu lieu au dernier trimestre 2012. Son équipe était chargée de l’animation du groupe 1, dédié à la géographie prioritaire (10 séances Co-présidé par Nicole KLEIN (Préfète hors classe de Seine et Marne) et Claude DILAIN (Sénateur de Seine Saint Denis). Le groupe de travail a  conclu à une nécessité de remettre à plat la géographie prioritaire, et dépasser le zonage strict et l’effet frontière généré. D’où l’idée d’une géographie emboîtée, avec des territoires cibles et des territoires en veille.
M. Briant a rappelé que la démarche d’identification est en cours au niveau national, que la détermination d’un premier périmètre est basé sur le revenu fiscal médian à l’échelle du carreau 200m/200m. Ce critère ayant pour avantage de permettre une cartographie très fine.

Ce critère sera pondéré par d’autres indicateurs non encore clairement définis, apportant un complément d’informations sur la jeunesse et l’emploi. Cette cartographie sera soumise à débat en région, afin de prendre en compte les réalités locales et pondérer l’analyse par du qualitatif.

Il faudra ensuite envisager la capacité de la collectivité à porter la solidarité locale : cette question est encore en débat, étant donné la difficulté à évaluer le plus justement possible les ressources financières locales.

A la question de l’obligation des collectivités de produire un rapport d’observation à l’échelle locale (loi 2003, article 4), M. Briant a répondu que le site SIG Ville a été en partie créé pour répondre aux besoins d’indicateurs des collectivités en vue de l’élaboration de ces rapports annuels. L’ONZUS travaille avec le SGCIV à la simplification ergonomique de SIG Ville, afin que son utilisation soit simplifiée et rendue plus accessible à tous.

Présentation Insee LR Précarité et Territoires PQV 25 mars 2013 P. Girard

Présentation Rapport ONZUS 2012 – A. Briant

Indicateurs LR de A. Briant ONZUS 25 mars

Note explicative indicateurs LR (extrait rapport ONZUS)

———————

Formation des professionnels du Programme de Réussite Educative

de novembre 2012 à avril 2013, en partenariat avec la DRJSCS.

Quatre journées de formation ont réuni l’ensemble des coordonnateurs PRE du Languedoc Roussillon les 27 novembre et 18 décembre 2012 puis le 22 janvier 2013 et le 26 mars 2013. Les stagiaires ont été accueillis à la mairie de Montpellier. Ces journées de formation ont été suivies d’un séminaire élargi aux principaux partenaires des PRE du Languedoc Roussillon, les 9 et 10 avril 2013.

Cette formation, dont la mise en oeuvre a été confiée au cabinet ARESS, a recherché un équilibre entre apports et élaboration collective. Elle a visé principalement à :

– Consolider la réflexion stratégique et technique des coordinateurs PRE autour de la diversité de leurs missions, et à la croisée entre orientations nationales et locales.

– Doter les coordinateurs PRE d’un certain nombre d’outils leur permettant d’intervenir sur les contributions partenariales qu’ils animent sur le terrain.

Le séminaire des 9 et 10 avril 2013 s’est organisé autour de 4 demi-journées (9h30 – 12h30 ; 14h – 17h).

–          Mardi 9 avril (matinée) : Référents Etat, en particulier les DDCS
–          Mardi 9 avril (après-midi) : Référents Education Nationale
–          Mercredi 10 avril (matinée) : Référents du travail social, médico-social
–          Mercredi 10 avril (après-midi) : Elus, Directions et Services des collectivités.

Ce séminaire répondait à une enjeu majeur : celui de consolider une culture commune autour d’un programme qui a su progressivement s’installer dans le paysage inter institutionnel. Dans un contexte général où la complexité et la massification des besoins éducatifs sur le terrain croisent diverses incertitudes sur l’avenir d’une Politique de la Ville en cours de redéfinition, à un chantier concernant l’élaboration de Projets Educatifs de Territoires, à un environnement budgétaire de plus en plus contraint… Il a semblé utile de donner à voir ce que le PRE organise et produit.

 ——————–

Cycle de formation départementalisé sur le FSE et la politique de la ville en Languedoc Roussillon :

d’avril à octobre 2012, en lien avec la DIRECCTE et la Préfecture de Région. Intervenant: Ariane Conseil, Mme Weiss. Une synthèse du cycle de formation a été présentée aux participants et aux élus le 6 décembre. Cette formation a fait l’objet d’une publication de la Mission Europe Urbain.

La formation s’est décomposée en deux temps: un séminaire d’une demi-journée avec pour contenu:

– Un focus sur le droit commun mobilisable: « l’emploi, la formation et l’insertion : quelles articulations entre le droit commun, la politique de la Ville et le FSE »,

– Une présentation des différents Fonds Européens FEDER/FSE sur la problématique urbaine et leur articulation ,

– Une illustration territoriale présentée par un chef de projet.

La seconde partie de la formation s’est déroulée sous forme d’un atelier d’une journée, lors duquel les participants ont abordé les aspects plus technique du dossier FSE: montage de projet, compréhension du Programme Opérationnel FSE, le contrôle de service fait.

[divider_line]

———————

Formation sur le FEI (Fond Européen d’Intégration) :

20 septembre 2012, en lien avec la DRJSCS 

– Présentation des priorités et orientations du Programme régional d’Intégration des Populations Immigrées (PRIPI),

– Présentation du Fonds Européen d’Intégration (FEI), ses objectifs, orientations et modalités de mobilisation

Formation FEI diapo DAC

– Présentation de projets exemplaires cofinancés FEI : Ville de Nantes, Mouvement Français pour le Planning Familial

Diaporama Ville de Nantes FEI 20 09 12

 ———————–