L’évaluation de l’attractivité des quartiers prioritaires. Rapport de la Cour des comptes,...

L’évaluation de l’attractivité des quartiers prioritaires. Rapport de la Cour des comptes, décembre 2020

Ce rapport de la Cour des Compte rendu public le 2 décembre 2020 constitue « une évaluation destinée à apprécier l’une des dimensions principales de la politique de la ville, à savoir l’attractivité des QPV. Cette dernière dimension associe simultanément des objectifs (améliorer l’image des quartiers, attirer des habitants par choix, prévenir les phénomènes de relégation, etc.) et des résultats (implanter de nouvelles activités, permettre l’arrivée de ménages moins défavorisés, etc.). Elle permet d’apprécier si les diverses actions publiques contribuent à réduire les phénomènes d’évitement de ces quartiers et, plus globalement, s’ils en améliorent, ou non, l’image auprès de leurs habitants et de la population tout entière.
L’évaluation porte sur la décennie 2008-2018 et sur les quartiers qui ont été considérés comme prioritaires sur la durée totale de cette période. Les quartiers qui sont entrés ou sortis de ce qu’on appelle la géographie prioritaire à la suite de la loi n°2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine (dite « loi Lamy ») n’ont donc pas été inclus. La Cour a concentré son travail sur les trois thématiques du logement, de l’éducation et de l’activité économique, sans négliger celle de la sécurité qui, de l’avis même des habitants des quartiers étudiés, affecte fréquemment toutes les autres. La Cour s’appuie sur l’examen de données nationales, lorsqu’elles existent, et sur l’étude approfondie de la situation de huit quartiers prioritaires, situés dans quatre régions, choisis pour illustrer la diversité des réalités locales. »

L’évaluation de l’attractivité des quartiers prioritaires. Une dimension majeure de la politique de la ville, Rapport public thématique, Évaluation d’une politique publique, décembre 2020 : Accéder au rapport