L’emploi et le développement économique au coeur des nouveaux contrats de ville

L’emploi et le développement économique au coeur des nouveaux contrats de ville

Un séminaire relatif aux nouveaux contrats de ville et au pilier emploi et développement économique s’est tenu, le 30 septembre dernier, réunissant plus de 200 participants dont une majorité de personnes des services des Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte).
Dans son discours d’ouverture, le ministre François Rebsamen a réaffirmé la nécessité de garantir un accès renforcé des publics des quartiers prioritaires, et en particulier des jeunes, aux dispositifs de droit commun de la politique de l’emploi.
La convention passée le 25 avril 2013 entre le ministre de la Ville et le ministre du Travail constitue le principal levier pour atteindre cet objectif en lien avec les opérateurs du service public de l’emploi (SPE), et notamment Pôle Emploi. Les contrats de ville fondés sur une nouvelle géographie prioritaire marquent une nouvelle phase de cette politique. Le ministre a insisté sur l’effort global à réaliser dans une logique d’égalité afin que les habitants des quartiers (surtout les jeunes) aient accès aux dispositifs conçus pour tous.
Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, qui a clôturé les échanges de la matinée et Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la ville, ont exprimé la détermination du Gouvernement à mettre en œuvre une politique de la ville ambitieuse et affirmé leur volonté de susciter, dans le cadre des contrats de ville, l a mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés : acteurs publics, associations, entreprises et citoyens.
L’emploi est la première préoccupation des habitants des quartiers et la crise économique a encore renforcé les écarts avec le reste du territoire. La participation des Direccte sous l’égide des préfets à l’élaboration du pilier « emploi et développement économique » des contrats de ville est, en conséquence, très attendue. Une instruction conjointe des deux ministères précisera les orientations qui guideront l’élaboration de ce pilier des contrats.
Les travaux de la matinée ont permis d’appréhender le cadre des nouveaux contrats de ville, Emmanuelle Wargon, déléguée générale à l’Emploi et à la Formation professionnelle, a précisé dans son intervention la démarche à engager par les Direccte, sa cohérence avec la formalisation d’une stratégie régionale de l’emploi ainsi que l’objectif de « traitement différencié » des habitants des quartiers prioritaires dans la mise en œuvre de la politique de l’emploi.
En savoir plus
(La lettre d’information de la politique de la ville du 09 octobre 2014)