Journée régionale sur la GUP en quartier politique de la ville de...

Journée régionale sur la GUP en quartier politique de la ville de centre ancien, le 13 mai à Agde

Villes et Territoires LR a organisé le 13 mai 2016, à Agde, une journée régionale de qualification intitulée : « Comment démarrer une démarche de gestion urbaine de proximité dans un quartier politique de la ville en centres anciens ? »

Cette journée sur site s’inscrivait dans le prolongement de la formation sur la GUP organisée par Villes et Territoires LR fin 2015 (et après une rencontre le 8 mars 2016 à Montpellier avec le Directeur de projet, Gestion Urbaine de Proximité – Cadre de Vie à la Ville de Grenoble venu présenter la GUP grenobloise). Elle a été l’occasion d’aborder, à partir de l’exemple d’Agde, et des témoignages des participants, la question de la mise en œuvre d’une démarche de GUSP dans un quartier politique de la ville en centres anciens.

Rappel du programme

La matinée s’est déroulée en deux temps :

Une présentation par la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée (CAHM) du quartier et du projet de renouvellement urbain en cours d’élaboration à Agde.

Une visite du centre ancien, quartier en politique de la ville sur lequel porte le projet de renouvellement urbain (NPNRU) et sur lequel une démarche de gestion urbaine et sociale de proximité est en cours de démarrage à l’initiative de la communauté d’agglomération et de la ville.

L’après midi, Maxence Moreteau, responsable de l’agence l’ADEUS (groupeRéflex) est intervenu en tant qu’expert (il a accompagné la mise en oeuvre de nombreuses démarches du GUP dans des quartiers politique de la ville de centre ancien et a réalisé des études sur le sujet pour le compte de l’ANRU) sur le thème : démarrer une démarche de gestion urbaine de proximité dans un quartier de centre ancien : enjeux spécifiques, constitution du partenariat, modalités de gouvernance, outils opérationnels, place des habitants… 

Cette intervention a donné lieu à des échanges avec les participants.

Support de l’intervention de Maxence Moreteau