Comité interministériel des villes : retour sur les mesures annoncées

Comité interministériel des villes : retour sur les mesures annoncées

Le Comité interministériel des villes, instance de suivi et de décision de l’action du Gouvernement en faveur des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) s’est réuni le 29 janvier dernier. Le Premier ministre y a annoncé un effort budgétaire supplémentaire à destination de ces quartiers, à commencer par la déclinaison du plan de relance à hauteur d’au moins 1 milliard d’euros et 2 milliards de crédits supplémentaires pour la rénovation urbaine – le NPNRU.

A retenir par ailleurs, parmi les mesures annoncées :

  • Mixité sociale : poursuite de l’application de la loi Solidarité et Renouvellement urbains (SRU), limitation des autorisations pour la production de logements sociaux dans les communes qui en comptent déjà plus de 40%, et accélération de la conclusion des conventions intercommunale d’attribution pour les logements existants.
  • Education : déploiement des cités éducatives avec un objectif de 200 en 2022 : 80 existent déjà et 46 seront labellisées en 2021.
  • Formation, insertion et emploi : plan « 1 jeune 1 solution » avec  « plus de 700 millions d’euros » fléchés vers les quartiers prioritaires. Et 60 cités de l’emploi verront le jour en 2021 afin de « mobiliser tous les acteurs, et en particulier les entreprises, de manière concertée pour aller vers les demandeurs d’emploi et leur proposer un accompagnement sur mesure ».
  • Accès aux droits : sur les 900 maisons France services qui devraient être ouvertes d’ici 2022, 400 concerneront des QPV.
  • Petite enfance : pour faciliter la création de places en crèche dans les QPV, le bonus « territoire » sera revalorisé de 500 euros par place pour réduire le reste à charge des communes et intercommunalités.
  • Sport : 36 millions d’euros supplémentaires sont alloués à l’Agence nationale du sport pour « soutenir la mise en place rapide de 1.000 équipements de proximité dans les quartiers prioritaires, accompagner la réalisation d’équipements structurants » tels que des gymnases, ainsi que des projets associatifs.
  • Prévention : création de 300 postes de médiateurs et de 300 postes d’éducateurs spécialisés.
  • Reconduction en 2021 des « vacances apprenantes » et des « quartiers d’été ».

Une circulaire datée du 18 février 2021 est venue préciser les modalités de mise en œuvre de ces mesures.

Retrouvez le détail des mesures sur le site de l’ANCT et dans le dossier de presse.