Education

0 728

Une étude quantitative démontre le peu d’impact du Programme de réussite éducative (PRE) sur les enfants bénéficiaires, au grand dam des acteurs de la réussite éducative, qui remettent en question la méthodologie de l’étude. Le Commissariat général à l’égalité des territoires tempère ces résultats mais invite à repenser le programme pour une meilleure adéquation aux difficultés des enfants. Une enquête qualitative propose des  résultats beaucoup plus nuancés.
Lire la suite de l’article que le site de la Gazette
Article de Localtis.info sur le même sujet
Accès aux études, à la synthèse et aux préconisations du CGET

Vincent Duclert (dir.), La République, ses valeurs, son école. Corpus historique, philosophique et juridique, Paris, Editions Gallimard, coll. « Folio actuel », décembre 2015, 510 p.

On croyait la chose acquise : la République est, selon sa propre étymologie, le bien commun. Or, l’actualité récente prouve que la notion, pourtant invoquée sur tous les airs, a perdu jusqu’à son évidence.
La République, ce sont trois grandes valeurs : l’universalité des droits, c’est-à-dire l’assurance que les hommes ne tirent leurs droits d’aucune appartenance ou qualité particulière, mais de leur simple qualité d’être humain ; la devise constitutive liberté, égalité, fraternité – valeurs auxquelles nul ne saurait déroger ; la laïcité, qui proclame la liberté de conscience et permet la liberté religieuse.
En savoir plus sur le site de l’éditeur

0 609

École et immigration : déjouer le piège culturaliste. Ugo Palheta
Recensé : Abdelmalek Sayad, L’École et les enfants de l’immigration. Essais critiques, Paris, Seuil,
2014.
L’échec scolaire des enfants d’immigrés constitue l’une des thématiques des discours construisant
l’immigration en problème social. Près de vingt ans après sa disparition, la parution d’un recueil
de textes d’Abdelmalek Sayad apporte un éclairage précieux sur la façon dont l’école française se
représente les enfants de l’immigration et sur le rapport des familles immigrées à l’institution
scolaire.
Lire la suite

0 611

Pour accompagner les acteurs de l’éducation de Seine-Saint-Denis dans l’élaboration de projets (projet éducatif de territoire – Pedt, lié à la réforme des rythmes scolaires, et projet de territoire attendu dans la réforme de la politique de la ville) Profession Banlieue a proposé la tenue d’un groupe de travail pour réfléchir aux enjeux que l’élaboration d’un projet du territoire en matière éducative soulève. Il a été proposé de faire un retour sur les pratiques et de travailler sur les représentations d’acteurs, en partant du principe que la constitution du volet éducatif du projet d’un territoire est une affaire d’acteurs – voire de postures de professionnels – plus que de dispositifs.

Le texte issu de ce groupe de travail, rédigée par S. Morel, sociologue, présente l’intérêt de clarifier un certain nombre d’enjeux qui dépassent le cas particulier de la Seine-Saint-Denis, notamment s’agissant du travail sur les représentations des acteurs. Il devrait intéresser les personnes engagées dans les volets éducatifs des contrats de ville en cours de finalisation en Languedoc Roussillon.

Télécharger le document

Les fondamentaux de la laïcité et les collectivités territoriales. Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT). Mai 2015. 130 p.

Fiches techniques, rapports publics, textes juridiques, documents de référence : ce document a pour vocation  d’aider les collectivités territoriales “pour que la laïcité, élément indispensable au vivre ensemble de notre République, trouve toute sa place loin des polémiques inutiles et dangereuses”.
Accès au document

0 704

« Marre de l’école » : les motifs de décrochage scolaire – Pierre-Yves Bernard et Christophe Michaut. Note du CREN n°17, mars 2014 9p.

« Qu’est-ce qui amène les jeunes à interrompre, au moins temporairement, leurs études : l’envie de rejoindre la vie professionnelle, des difficultés personnelles ou financières, des relations conflictuelles au sein de l’établissement, une formation non choisie, etc. ? Une recherche conduite auprès de 1155 jeunes ayant interrompu leurs études secondaires dresse les principales raisons du décrochage directement évoquées par les jeunes concernés. Ces derniers condamnent fortement le système scolaire qu’ils considèrent comme inadapté, sélectif et injuste. »

0 516

Le retard scolaire à l’entrée de la sixième : plus fréquent dans les territoires les plus défavorisés. Brigitte Baccaïni, Benoît de Lapasse, François Lebeaupin, Insee et Olivier Monso, Depp. INSEE Première, septembre 2014. 4 p.

Parmi les élèves ayant fait leur première rentrée en classe de 6e en septembre 2011, 12,3 % accusent un retard scolaire d’au moins un an. La probabilité d’être en retard pour un élève varie fortement selon ses caractéristiques sociodémographiques (sexe, nationalité…) et celles de sa famille (profession des parents). Elle varie également sensiblement selon l’environnement géographique, à différentes échelles. Au sein des académies, des communes ou encore du voisinage très proche des enfants, les retards scolaires sont les plus fréquents dans les territoires marqués par la plus forte précarité économique et sociale des habitants. Le risque de retard scolaire est lié significativement aux caractéristiques du voisinage, au-delà des seules caractéristiques des élèves.

Accès au document : INSEE 1ère n°1512 sept 2014

0 501

Les inégalités scolaires Georges Felouzis. PUF, août 2014 128 pages
Quand l’école renforce les inégalités.  Collection « Que sais-je ? » Numéro : 3985

L’ascenseur social par l’éducation est plus que jamais un mythe. Toutes les enquêtes le confirment : notre système scolaire ne parvient pas à atténuer les inégalités sociales, économiques, ethniques, sexuelles, etc. Il les construit même tout au long de la scolarité des jeunes. Bien sûr, les travaux de Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron ont depuis longtemps mis en relief le poids du capital culturel dans la réussite à l’école. Mais depuis une dizaine d’années, la situation a changé : on observe que l’école française – contrairement à celles de nos voisins – ne fait pas que reproduire des inégalités qui lui préexistent, elle en produit aussi de spécifiques.
Cet ouvrage dresse un constat sans appel sur la situation de notre système scolaire. Il pointe les types d’inégalités scolaires et s’attache à comprendre ce qui les creuse. Il invite, grâce à ce diagnostic, à penser autrement les politiques éducatives. Une urgence.
En savoir plus sur le site de l’éditeur
Lire l’analyse de l’éducation prioritaire par Georges Felouzis sur le site de l’OZP

0 608

Décrochage scolaire : comprendre pour agir. Conférence Ressources et Territoires du 17 décembre 2013. Conf’At, R&T, Juillet 2014, n°8, 66 p. – Avec l’intervention d’André CHAUVET

Lutter contre la banalisation du décrochage
Si les phénomènes de décrochage ont toujours existé, leur médiatisation actuelle, tant au niveau national que mondial, relève de plusieurs facteurs conjoints et d’observations assez consensuelles. On signale leur intensité voire leur banalisation dans certaines situations, leur précocité ; la variété des formes observées et des symptômes associés mais également la difficulté à les anticiper et bien sûr à les réduire durablement. Par  ailleurs, ils interrogent nombre de cadres établis ou de valeurs fondamentales (scolarité obligatoire, équité, accès de tous au savoir, respect de règles du vivre ensemble). Plus largement, ils posent la question des rapports à la formation, de son utilité perçue mais également d’une interrogation des rôles  enseignants, formateurs, famille, conseillers, accompagnateurs…).
Accès au compte rendu

Le Centre de ressources politique de la ville et cohésion sociale du Languedoc Roussillon Villes et Territoires en partenariat avec l’IRTS-LR,
propose une Projection débat autour de deux expériences d’actions éducatives avec des populations gitanes en Languedoc Roussillon le

jeudi 3 avril 2014 de 14h à 17h
amphi Barat
IRTS-LR Montpellier

Projection – Débat
« Tsiganes de Montpellier et de l’Hérault : Les tsiganes à l’école et vice versa » (film des Ziconofages) et « Regards croisés sur l’école. Scolarisation,  éducation et familles gitanes des quartiers populaires de Perpignan » (film de C. Cuello)
avec
Christelle Lescrainier, réalisatrice – animatrice les Ziconofages et
Stéphane Henry responsable du service actions socio-éducatives de la ville de Perpignan.

Affiche Kairos_Population_gitane_3avril14
Plan d’accès IRTS

Aller à la barre d’outils