Education

Le ministre de l’Éducation nationale veut se « donner du temps pour faire aboutir » la réforme de l’éducation prioritaire et prévient que la carte « ne changera pas avant la rentrée 2021″. »La carte actuelle des REP+ sera maintenue », a-t-il déclaré le 5 novembre 2019 lors de la présentation des travaux de la mission « Territoires et réussite » et du rapport de Pierre Mathiot et Ariane Azéma.

Lire la suite de l’article sur www.banquedesterritoires.fr

Jean-Michel Blanquer avait confié à Ariane Azéma, inspectrice générale de l’éducation nationale, du sport et de la recherche et Pierre Mathiot, professeur des universités, directeur de Sciences Po Lille , en octobre 2018, la mission d’apporter une vision globale sur l’évolution de la politique d’éducation prioritaire et la définition de politiques dédiées au monde rural dans toute sa diversité, avec un double objectif d’élévation générale du niveau des élèves et de justice sociale. Après un an de travaux, la Mission a émis ses recommandations.

Accéder au rapport sur le site du ministère de l’Education nationale

SOMMAIRE

Les constats de la mission

  • Un bilan limité des résultats et outils de la politique d’éducation prioritaire
  • Des politiques scolaires rurales parcellaires
  • Des inégalités territoriales en forte évolution
  • L’absence de stratégie territoriale ministérielle

L’examen des propositions portées au débat public

  • La poursuite de la refondation de 2014
  • La différenciation accrue des politiques d’éducation prioritaire
  • La dé-labellisation de la politique d’éducation prioritaire au profit d’un système intégralement progressif
  • Le point de vue de la mission

Le scénario proposé par la mission

  • Les choix privilégiés par la mission
  • Une refonte en cinq axes et vingt-cing mesures

Depuis la rentrée scolaire 2019, le département de la Haute-Garonne met en œuvre un dispositif pour inciter les collèges à favoriser la mixité sociale en leur sein. Avec à la clé des bonus et malus financiers (Localtis, 31 octobre 2019).

C’est le point d’orgue d’une politique en faveur de la mixité sociale dans les collèges de son territoire entamée dès 2017 par le conseil départemental de la Haute-Garonne : les dotations de fonctionnement allouées par la collectivité à ses 117 collèges publics et privés sous contrat sont, depuis la rentrée des classes 2019, déterminées par le taux de mixité sociale des établissements. L’objectif est d’obtenir, à terme, un « équilibre social » dans l’ensemble des collèges du département « en cohérence avec celui constaté sur le territoire de recrutement du collège de secteur » (…)

Lire la suite de l’article sur www.banquedesterritoires.fr

Le centre de ressources organise des formations à destination des conseils citoyens qui ont pour but de les outiller (formations méthodologiques, rencontres départementales), mais aussi de renforcer leur connaissances de la Politique de la Ville (formations thématiques).  Après une première formation thématique sur la Gestion Urbaine de Proximité (co-animée par le cabinet ADEUS), puis sur l’accès à la Culture (co-animé par la DRAC du Gard), la formation thématique 2018 était dédiée au thème du « soutien à la parentalité ».

Ce document, issu d’une formation organisée à Béziers, le 5 juillet 2018, par Villes et Territoires à destination des conseils citoyens de l’Hérault, s’adresse aux conseillers citoyens désireux de mieux comprendre ce que recouvrent les dispositifs de soutien à la parentalité qui sont un des volets des contrats de ville. Il précise quelles sont les actions qui sont soutenues à ce titre dans les quartiers, et qui les met en œuvre.

Accéder au document

Évitement de la carte scolaire à l’entrée en 6e : le privé attire aussi les élèves des quartiers prioritaires. L’enseignement privé en quartiers prioritaires, une réalité au collège. ONPV / CGET 21/09/2018

Une récente étude de l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) met en évidence des pratiques d’évitement scolaire parmi les élèves des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) lors de leur entrée en classe de 6e. Délaissant le public, certains intègrent le privé. (6,2% des élèves de 6e des QPV ont quitté le public pour le privé)

À la fin de l’année scolaire 2015-2016, 6,2% des élèves des QPV ayant accédé pour la première fois (hors redoublement) en classe de 6e ont rejoint un collège privé alors qu’ils fréquentaient une école publique en primaire (voir graphique 1). Ce taux est toutefois inférieur à celui des élèves résidant dans les unités urbaines englobant les QPV (10,2 %). Le privé attire, il est vrai, surtout les classes favorisées, sous-représentées dans les QPV. Pour autant, le passage du primaire au secondaire constitue un moment particulier où certaines familles, en QPV comme hors QPV, ne font plus suffisamment confiance au système public pour la scolarité de leur enfant.

Lire la suite sur le site du CGET

Benoit Falaize (dir.), Territoires vivants de la République. Ce que peut l’école : réussir au-delà des préjugés. La Découverte, 2018

Depuis une quinzaine d’années, un discours décliniste sur l’école ne cesse d’occuper la scène publique et médiatique, insistant sur la grande difficulté, voire l’incapacité des enseignants à exercer leur métier dans les quartiers déshérités face à de jeunes élèves essentialisés (communautaristes, antisémites, sexistes, anti-France…).
Pourtant, dans ces territoires que l’on ne sait désigner que par leurs difficultés, leurs handicaps ou leurs dangers, l’école fait son travail, quotidiennement et avec acharnement, de manière presque invisible. C’est ce que souhaite montrer ce livre, en offrant un autre regard sur les réseaux d’éducation prioritaire et, plus largement, sur les enfants de milieux populaires et le travail des enseignants. Ces derniers livrent ici des témoignages précieux pour partager leurs expériences et retranscrire la parole de leurs élèves. Pour montrer que les écoles républicaines peuvent et savent être des lieux d’accueil et de mise en partage de ce qui est commun comme de ce qui divise.
Sans tronquer la réalité ni minimiser les problèmes, ce livre restitue les conditions possibles et réussies de l’enseignement en France aujourd’hui. Il défend ainsi une vision politique de l’école, d’intégration, d’affranchissement et de construction civique. Benoit Falaize est agrégé et docteur en histoire, chercheur spécialiste de l’histoire de l’école, des questions d’éducation à la citoyenneté et de l’enseignement de l’histoire.

Interview de plusieurs auteurs sur  le site du café pédagogique

Territoires perdus ou territoires vivants de la République ? Enseigner dans les quartiers populaires. Émission de Louise Touret  « Être et savoir », France Culture 30/09/2018

Peut-on encore parler de « territoires perdus de la République » ? Perdus pour l’éducation, pour la France. Ces écoles, collèges, lycées ne seraient-ils pas au contraire des espaces, certes en tension, mais plus vivants encore que tout autre, tant la mission de l’école y est plus cruciale qu’ailleurs ?

Et quelle est cette mission ? Deux enseignants, Iannis Roder, qui avait participé à l’ouvrage Les Territoires perdus de la République (Mille et une nuits, 2004) et Marguerite Graff qui a participé à l’ouvrage collectif Territoires vivants de la République, publié actuellement aux éditions La Découverte, nous racontent comment ils pensent et conjuguent transmission des valeurs et des savoirs dans des banlieues populaires, avec des élèves issus de ce que l’on appelle aujourd’hui la diversité – ou encore ceux que le sociologue Mathieu Ichou, également avec nous cet après-midi, nomme simplement des enfants d’immigrés.

Lire la suite de l’article et écouter l’émission sur le site de France Culture

Guide pour évaluer un Projet Educatif Territorial. Démarche participative méthodologie et outils, questions évaluatives. Observatoire Poloc (Observatoire des Politiques locales d »éducation et de la réussite éducative) IFé/ENS de Lyon. 2017. 63 p.

Le document de synthèse que nous vous proposons se veut une contribution à la réflexion sur l’évaluation des PEDT, et se nourrit des échanges et apports des différents acteurs et partenaires éducatifs rencontrés. Il a vocation à s’enrichir des contributions de nos partenaires institutionnels, des collectivités partenaires et des associations d’éducation populaire.

Accès au guide

L’Observatoire de la laïcité a publié son rapport annuel 2016-2017. S’il relève une « sensibilité toujours très forte » autour du fait religieux  dans le contexte de la période pré-électorale, l’Observatoire n’en considère pas moins que « les contestations du principe de laïcité apparaissent mieux contenues ». Il salue également les actions de sensibilisation mises en place à l’intention des agents publics.

En savoir plus

Accès au rapport sur le site de la Caisse des dépôts

La politique de la ville a-t-elle un impact en matière de réussite scolaire ? Soyons clairs : on ne sait pas vraiment le mesurer. La complexité des dispositifs, leur multiplication et l’enchevêtrement avec la politique d’éducation prioritaire [1] rend impossible une évaluation globale. « Programmes personnalisés de réussite éducative » (Éducation nationale) et les « programmes de réussite éducative » (politique de la ville) coexistent, avec les réseaux d’aides spécialisées, l’accompagnement éducatif, les parcours d’excellence, les internats de la réussite, etc. Seuls quelques experts peuvent comprendre quelque chose à cet enchevêtrement et savoir ce qui s’y passe [2] (Observatoire des inégalités, 12 mai 2017)

Lire la suite du point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités

Réseau RECI, décembre 2016, 27 p.
Ce recueil, réalisé par le réseau RECI, permet de disposer d’outils conceptuels, nécessaires à une véritable compréhension et maîtrise de ce principe et de supports à la réflexion et au débat, d’outils pratiques et ludiques pour mener une action pédagogique. Il est le fruit d’un travail de recensement et de sélection d’outils pédagogiques sur la laïcité.  Il s’adresse à toutes les actrices et tous les acteurs de l‘animation socio-culturelle, de la formation, de l’éducation, de l’orientation (enseignants-es, formateurs-trices, éducateurs-trices, animateurs-trices…) et de l’insertion. Il a pour ambition de fournir des clés de décryptage de ce principe pour éviter que les professionnels-les ne se sentent démunis, ou bien même « à court d’arguments » sous prétexte qu’ils ne maîtrisent pas suffisamment le sens ou les enjeux.

Accéder au Recueil d’outils pédagogiques sur la laïcité

Le ministère de l’Education nationale a organisé, le 13 décembre, une journée intitulée « Agir pour une mixité sociale et scolaire au collège : retours d’expériences et projets des territoires pilotes« . Un an après le lancement de la démarche, il est encore bien trop tôt pour juger de son efficacité.
Alors que le ministère espérait une vingtaine de territoires pilotes à la rentrée scolaire 2016, « nous avons, à l’heure actuelle, 46 départements et 84 communes, de droite comme de gauche, engagés à nos côtés », se félicite la ministre aujourd’hui.
Sur les six retours d’expériences lancées à la rentrée 2016 et présentés dans le dossier de presse, quatre portent sur la création d’un secteur multi-collèges.
…/…
Le collège Las Cazes mise sur l’offre de formation
Pour freiner l’évitement du collège Las Cazes de Montpellier (renommé Simone Veil à la rentrée 2016), qui accueille moins de 400 élèves pour une capacité de 800, l’action a porté sur l’offre de formation : tablettes pour tous les élèves de 5e, partenariat avec des clubs sportifs professionnels avec perspective d’entrer dans une classe sportive du lycée Mermoz, création d’une section internationale anglo-américaine avec perspective d’entrer à la section anglo-américaine du lycée Jules Guesde, création d’une section d’enseignement en arts de la scène et du spectacle, mise en place de parcours d’excellence… Le collège a vu pour la première fois depuis des années, le nombre d’élèves scolarisés augmenter à la rentrée 2016 et a reçu 21 demandes de dérogation « entrantes ».
(Localtis 2 janvier 2017)

Lire la totalité de l’article

En savoir plus sur le site du Ministère

Accès au rapport
(Collège Las Cazes p. 17)

Aller à la barre d’outils