Participation des habitants

La 2ème édition des Rencontres des conseils citoyens du Gard s’est déroulée au château d’Espeyran à Saint-Gilles, le 9 octobre 2018. Pour introduire cette journée d’échanges entre conseils citoyens, le Centre ressources VILLES ET TERRITOIRES est allé à la rencontre des conseils citoyens d’Alès et d’Anduze, qui ont créé un journal, « l’Echo de nos quartiers », qui parle pour et des habitants. Cette remontée de pratique est venue alimenter l’atelier qui portait sur les outils et méthodes utilisées par les conseils citoyens pour communiquer et créer du lien avec les habitants.

Voir la vidéo

Trois sites en politique de la ville, Bédarieux, Lodève, et Vauvert, se sont portés volontaires pour expérimenter en 2017 une méthodologie de recueil de la parole des habitants en vue d’évaluer le contrat de ville auquel le conseil citoyen est désormais associé.

Nous avons donc expérimenté une méthode de recueil de données qualitatives qui est détaillé dans le document disponible ci-dessous en téléchargement.

Accéder au document

Pour appuyer les conseils citoyens – aujourd’hui au nombre de 1 200 à travers la France – dans leurs missions, les jeunes volontaires de 16 à 25 ans peuvent, sans condition de diplôme, effectuer leur service civique au sein des structures d’accueil de ces instances de participation citoyenne (collectivités ou associations). L’enjeu ? Favoriser la pérennisation et la montée en compétences des conseils citoyens, composés d’habitants, d’acteurs économiques et associatifs, tous bénévoles.
Le CGET, avec l’appui de l’Agence du service civique, a élaboré un guide pratique, destiné à accompagner et à sensibiliser les structures d’accueil. L’ambition est de soutenir le déploiement du service civique pour aider les conseils citoyens à réaliser leurs missions d’intérêt général. Pendant six à douze mois, le jeune volontaire indemnisé pourra, notamment, intervenir en appui au référent et accompagner les projets des conseillers citoyens, dans leurs quartiers.
Le guide rappelle les conditions d’accueil et les points de vigilance, propose des activités à confier au volontaire à travers les fiches-missions de cinq villes, indique des outils d’information…

Accès au guide

La direction départementale de la cohésion sociale du Gard (DDCS) a souhaité que soit réalisé un film sur et avec les conseils citoyens du Gard. L’objectif de ce projet était tout d’abord de faire un état des lieux, en images, des conseils citoyens en 2017 : leurs manières d’appréhender leur rôle, leurs modes de fonctionnements, les solutions trouvées pour surmonter certaines difficultés, leurs motivations, leurs évolutions et les perspectives qu’elles dessinent.

Voir le « teaser » du film sur les conseils citoyens du Gard (3min27s)

« Les conseils citoyens en questions » se présente sous la forme d’une série de 3 films conçus, autre objectif du projet, comme un outil au service de l’échanges de pratiques, de débats et de co-formation : ils peuvent être utilisés par un conseil citoyens comme support de débat, pour aller à la rencontre des habitants, dans le cadre de rencontres élargies avec des techniciens ou des élus, etc. Ils peuvent également être utilisé par les équipes projet politique de la ville (chefs de projet, délégués du préfet…) dans le cadre de leur dialogue avec les conseils citoyens.

Accéder aux films dans leur intégralité et au dossier ressources dans la rubrique « nos actions »

« Les conseils citoyens en questions » est une série de 3 films réalisés en 2017 dans le cadre d’un projet conduit par Villes et Territoires LR à la demande de la DDCS du Gard et avec son soutien. Ces 3 films présentent les conseils citoyens du Gard dans leurs manières d’appréhender leur rôle, leurs modes de fonctionnements, les solutions trouvées pour surmonter certaines difficultés, leurs motivations, leurs évolutions et les perspectives qu’elles dessinent.

Ils ont été conçus comme un outil au service de l’échanges de pratiques, de débats et de co-formation : ils peuvent être utilisés par un conseil citoyens comme support de débat, pour aller à la rencontre des habitants, dans le cadre de rencontres élargies avec des techniciens ou des élus, etc. Ils peuvent également être utilisé par les équipes projet politique de la ville (chefs de projet, délégués du préfet…) dans le cadre de leur dialogue avec les conseils citoyens.

Film partie 1 : rôle dans l’idéal, intérêt et légitimité
Film partie 2 : motivation, sens de l’engagement, fonctionnement
Film partie 3 : le rôle dans la réalité, les avancées et perspectives

Pour celles et ceux qui utiliseront ces films comme un outil d’animation et d’échanges, 3 livrets pédagogiques (1 pour chaque film) ont été conçus pour faciliter l’organisation de débats autour du film : voir le mode d’emploi de ces livrets pédagogiques.

Livret pédagogique pour la 1ère partie du film
Livret pédagogique pour la 2ème partie du film
Livret pédagogique pour la 3ème partie du film

5 fiches pratiques sont également proposée pour organiser les échanges autour des questions soulevées dans le film et favoriser une réflexion collective :
Comment rédiger un compte-rendu de vos débats ?
Comment faciliter la réflexion collective ?
Comment évaluer notre fonctionnement collectif ?
Comment évaluer nos actions ?
Comment évaluer la relation existante entre les pouvoirs publics et le conseil citoyen ?

Autres ressources utiles
La circulaire du 02 février 2017 relative aux conseils citoyen
L’état des lieux 2017 des conseils citoyens réalisé par Villes et Territoires LR

« L’accès à la culture en politique de la ville, quel rôle à jouer pour les conseils citoyens ?« . Co-animée par la DRAC, cette formation s’est déroulée le 7 décembre dans les locaux du Spot à Nîmes. Cette formation a alterné apports de connaissances, mises en situation, temps d’échanges et de débat, et présentation d’actions culturelles menées dans les quartiers

Consulter ici le document de capitalisation de cette formation

A la suite de celui de 2016, cet état des lieux s’alimente de diverses sources de données quantitatives (enquête en ligne auprès de l’ensemble des conseils citoyens) mais aussi et surtout qualitatives (connaissance fine permise par de nombreuses et régulières actions menées au bénéfice des conseils citoyens).
Il présente l’évolution de ce que cette quête et cette transaction identitaires, a induit en matière de (dé)mobilisation, de (dys)fonctionnement, d’émulation ou de désenchantement. Il souligne les axes d’amélioration possibles et les perspectives à venir.

Accès au document Les conseils citoyens, état des lieux 2017

Témoignages en vidéos de conseillers citoyens, à l’occasion de la deuxième édition des rencontres des conseils citoyens de l’Hérault, le samedi 7 octobre 2017.

Un conseil citoyens, c’est quoi ?
Un conseil citoyen, qu’est-ce qu’on y fabrique ?
Un conseil citoyen : des difficultés, leurs solutions
La satisfaction de faire partie d’un conseil citoyen

 

 

 

Villes et Territoires LR a organisé le 12 octobre dernier, à Montpellier, une journée d’échanges sur le thème : « Projets de renouvellement urbain : quelles démarches de co-construction avec les habitants ? », destinée aux équipes projet renouvellement urbain et contrat de ville des collectivités, aux services de l’Etat, délégués du préfet et bailleurs sociaux.

Présentation
Les nouvelles orientations de la politique de la ville issues de la loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine font de la « co-construction » avec les habitants des projets de renouvellement urbain une ambition forte du nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU). La phase actuelle des études, relative à la mise en œuvre des protocoles de préfiguration, est un moment privilégié pour engager ce travail de co-construction du projet avec les habitants. Cette étape constitue en effet l’espace des réflexions et des validations successives pour l’élaboration de ce projet.

Quelle place des habitants dans les démarches d’élaboration du projet de renouvellement urbain ? Comment prendre en compte leur « expertise d’usage » ? Quelles fonctions et quelles modalités de fonctionnement de la maison du projet ? Il s’agit de quelques-unes des questions qui ont été abordées lors de cette journée, à travers les retours d’expériences de plusieurs territoires de la région Occitanie (Nîmes, Pamiers, Toulouse) et d’un territoire de la région PACA (Miramas). Au préalable, Chantal Talland, directrice de l’école du renouvellement urbain, a apporté des éléments d’analyse sur les enjeux (en termes d’objectifs, de méthode, de freins à surmonter et d’effets attendus) de cette exigence de co-construction avec les habitants des projets de renouvellement actuellement en cours d’élaboration.
Rappel du programme de la journée

La co-construction avec les habitants des PRU : rappel des attendus, clarification des enjeux, points de vigilance, par Chantal Talland, directrice de l’école du renouvellement urbain (ERU)
Accéder au support de l’intervention de Chantal Talland et au Film de présentation de la formation mis en place par l’ERU à destination des conseils citoyens

1ère table ronde : Quelle place pour les habitants dans la démarche d’élaboration du projet de renouvellement urbain ?

L’exemple de Nîmes Métropole / ville de Nîmes : support de l’intervention

L’exemple de la ville de Pamiers (Ariège) : support de l’intervention
Entretien avec Bérangère Deluc, directrice du projet de renouvellement urbain de Pamiers – NPNRU
Communauté de Communes des Portes d’Ariège Pyrénées

 
L’exemple de la ville de Miramas (Bouches du Rhône) : support de l’intervention
Entretien avec Jérôme Marciliac, directeur du service politique de la ville à Miramas

Les « livrets habitants » réalisés dans le cadre de la démarche conduite à Miramas sont accessibles ici.

2ème table ronde : Quelles missions et quel mode de fonctionnement de la maison du projet ?

Les maisons du projets récemment inaugurées à Nîmes : support de l’intervention
Les maisons du projets à Toulouse : support de l’intervention
La maison du projet à Miramas : voir l’entretien ci-dessus.

Comment mieux communiquer ? Un enjeu partagé par tous
En 2017, les membres des conseils citoyens ont exprimé le besoin de bénéficier de sessions courtes de formation à divers techniques d’animation leur permettant de répondre à leurs problématiques :
Communication : « comment mieux communiquer entre membres d’un même conseil citoyen ? », « Comment mieux communiquer avec les habitants ? », Comment mieux communiquer pour remobiliser ? »
Trouver sa place au sein des instances de gouvernance : « Comment renforcer sa capacité à s’appuyer sur la parole des habitants pour contribuer aux échanges dans les instances de pilotage du contrat de ville (remontée de la parole des habitants, expertise d’usage) ? ».

La 3ème journée de ce cycle de formation a eu lieu le 29 septembre à Nîmes pour les conseils citoyens du Gard; le 30 septembre à Montpellier pour les conseils citoyens de l’Hérault.

Plaquette de présentation de la formation

Aller à la barre d’outils