Europe en Languedoc Roussillon

Le CGET rappelle au retour des Universités d’été du programme Urbact à Rotterdam que les différents évènements des USU (Urbact Sommer university) sont disponibles sur le compte Twitter : https://twitter.com/URBACT_FR , mais aussi les articles à venir sur le site internet : http://urbact.eu/urbact-en-france
Il invite également à utiliser la plateforme i-cget pour échanger.

Ils diffusent un Dépliant d’information pour le programme URBACT III, pour les débutants. Accès au document
Ainsi qu’une présentation du rôle du NUP Urbact (‘National Urbact Point’), des outils à votre disposition ainsi que les les activités mises en place. Accès au document
Le  Point URBACT français, relais pour tout ce qui concerne le programme URBACT III est tenu par le CGET (Commissariat Général à l’égalité des territoires), accompagné du MLHD (ministère du logement et de l’habitat durable).

Petit rappel :

URBACT est un programme de coopération qui permet aux villes européennes d’échanger leurs expériences et bonnes pratiques en matière de développement urbain en créant des réseaux transnationaux.

URBACT III s’inscrit dans le cadre de la programmation 2014-2020 du fonds européen de développement régional (FEDER). Les réseaux créés ont une durée de vie de deux ans et demi et se déroulent en deux phases : 6 mois de préparation et 24 mois de mise en œuvre. Plusieurs appels à projets, ainsi que différents événements à destination des villes engagées dans le programme, rythment la programmation.

Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) est autorité de gestion du programme URBACT III et point de contact national URBACT III pour les partenaires français. Urbact-France@cget.gouv.fr

Une Europe de la proximité en faveur de la croissance et de l’emploi
Point d’étape des programmes européens 2014-2020 en Languedoc- Roussillon (2e comité régional de suivi – 5 novembre 2015 à Montpellier)
Synthèse et présentation de 4 projets remarquables sélectionnés :

– Le projet de recherche et développement « TomoS » porté par le groupe DMS-Apelem à Nîmes (FEDER)
– La formation pour les demandeurs d’emploi « Cap Métiers » portée par la Région Languedoc-Roussillon au Lycée Jean Mermoz à Montpellier (IEJ/FSE)
– Le plan de formation des salariés mis en place par la société I2A et OPCALIA (FSE)
– Les projets de rénovation des ouvrages du canal de la Robine à Narbonne portés par l’Union des ASA d’hydraulique de l’Est audois (FEADER)
Télécharger le document

Fonds Structurels Européens : quels leviers de financements complémentaires pour le Languedoc-Roussillon entre 2014 et 2020 ? Pour des outils performants et adaptés aux territoires. Ceser LR, Octobre 2015, 76 p.
Cette étude du Ceser vise à éclaircir la “nébuleuse” des fonds structurels européens, à présenter les différents programmes, approches et instruments financiers ainsi qu’à détailler les choix régionaux et les réalités de la mise en œuvre des fonds européens sur le territoire régional.
Après une revue d’ensemble des financements européens liés aux fonds FEDER, FSE et FEADER et des règles de gestion (1ère partie), ce rapport s’attache à explorer les réalités de la mise en œuvre de ces fonds en Languedoc-Roussillon et les éléments de bilan recueillis au travers des auditions des principaux acteurs dont des porteurs de projets qui ont pu faire part de leur expérience (2ème partie). Enfin, les conseillers proposent une série de préconisations (3ème partie) pour améliorer la connaissance, la préhension et la mise en œuvre des fonds structurels européens sur le territoire régional.
Accès au rapport

Une Europe de la proximité en faveur de la croissance et de l’emploi. Région Languedoc-Roussillon, Novembre 2015, 13 p.
Plus de 1,2 milliard d’euros, c’est le montant total des fonds européens qui sont dédiés aux projets du Languedoc-Roussillon sur la période 2014-2020. Le président de la Région Languedoc-Roussillon et le Préfet de région, coprésident le 2e comité régional de suivi des programmes européens en Languedoc-Roussillon à la Région à Montpellier, en présence des représentants de la Commission européenne.
Ce deuxième comité présente un premier bilan de cette année de mise en œuvre opérationnelle et intervient après l’adoption par la Commission européenne le 14 septembre dernier du Programme de Développement Rural (PDR).
Concernant l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes (IEJ), priorité de l’Europe pour lutter contre le chômage des  jeunes, la totalité de l’enveloppe aura été programmée d’ici la fin de l’année pour financer des parcours d’accompagnement renforcé et de formation professionnelle aux jeunes de moins de 26 ans.
Pour le volet régional du FSE national : 52 dossiers sont programmés ou en cours de programmation sur les axes concernant l’accompagnement vers l’emploi des demandeurs d’emploi et les inactifs, le soutien des mobilités professionnelles, les mutations et les parcours professionnels pour un montant de 8,5 millions d’euros de FSE.
Accès au document
Pour rappel :
Les fonds européens sont les instruments financiers de la politique européenne et de sa stratégie de développement. Cinq fonds sont mis en œuvre, dans les domaines de l’agriculture, du développement économique, de l’emploi, de l’aménagement du territoire :

Le FEADER : Fonds européen agricole pour le développement rural. Pour le développement des exploitations agricoles, des entreprises agro-alimentaires, l’agro-environnement, la filière bois, des territoires ruraux et la compensation des handicaps naturels…

Le FEDER : Fonds européen de développement régional. Pour le développement des PME, la Recherche et Développement, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, les transports multimodaux, la revitalisation des quartiers urbains en difficulté, la prévention des risques, le développement des TIC, la valorisation du patrimoine culturel et naturel…

Le FEAMP : Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche. Pour le développement économique des filières pêche et aquaculture, les aides à la modernisation des infrastructures portuaires et aux projets de développement local.

Le FSE : Fonds social européen. Pour les actions favorisant l’emploi, la formation professionnelle en faveur des demandeurs d’emploi, l’insertion, l’accompagnement à la création d’entreprises, d’apprentissage…

L’IEJ : Initiative pour l’Emploi des Jeunes. Le Languedoc-Roussillon est l’une des 8 régions métropolitaines bénéficiaires de cette aide en faveur des actions en faveur des jeunes sans emploi et sans qualification pour lutter contre le chômage de ce public…

Lundi 29 juin, l’Hôtel communautaire de la Domitienne à Maureilhan (Hérault) a accueilli la présentation de l’association Coeur du Languedoc qui rassemble 5 communautés d’agglomération et de communes : Hérault Méditerranée, Béziers Méditerranée, La Domitienne, Le Grand Narbonne et la Région lézignanaise, Corbières et Minervois.
Unies par le canal des deux mers et désireuses de s’inscrire dans l’appel à projet Approches territoriales Intégrées (ATI) lancé par la région Languedoc-Roussillon pour accéder ensemble aux financements européens, les 5 structures se sont rapprochées pour élaborer leur projet commun et déposer leur candidature.
Lire l’article de l’Indépendant

Le PON FSE en gestion ETAT a été validé par la Commission Européenne le 10 octobre 2014. Il a pris pour engagement d’atteindre les objectifs de la stratégie Europe 2020, dans le cadre d’une croissance inclusive, qui vise à assurer d’une part de nouvelles compétences et de nouveaux emplois, et d’autre part, à lutter contre la pauvreté.
En savoir plus sur le site de la DIRECCT Languedoc Roussillon

D’avril à octobre 2012, en lien avec la DIRECCTE et la Préfecture de Région. Intervenant: Ariane Conseil, Mme Weiss. Une synthèse du cycle de formation a été présentée aux participants et aux élus le 6 décembre. Cette formation a fait l’objet d’une publication de la Mission Europe Urbain.

La formation s’est décomposée en deux temps: un séminaire d’une demi-journée avec pour contenu:

– Un focus sur le droit commun mobilisable: « l’emploi, la formation et l’insertion : quelles articulations entre le droit commun, la politique de la Ville et le FSE »,

– Une présentation des différents Fonds Européens FEDER/FSE sur la problématique urbaine et leur articulation ,

– Une illustration territoriale présentée par un chef de projet.

La seconde partie de la formation s’est déroulée sous forme d’un atelier d’une journée, lors duquel les participants ont abordé les aspects plus technique du dossier FSE: montage de projet, compréhension du Programme Opérationnel FSE, le contrôle de service fait.

Aller à la barre d’outils