Sport

0 1357

Quelle place accorde la politique de la ville au sport, dans les quartiers prioritaires ? Et comment faire du sport un métier, en particulier dans la perspective des JO de 2024 ? Des questions au cœur des 9esRencontres nationales de l’emploi sportif et des loisirs* qui se déroulent, ce 10 avril, à La Grande Motte (34), en présence notamment de Sébastien Jallet, commissaire général délégué et directeur de la Ville et de la Cohésion urbaine au CGET. L’occasion aussi de faire le point sur la pratique sportive dans les 1 514 quartiers de la politique de la ville.
Dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), certaines activités sportives sont quasi-absentes, comme le tennis, alors que le football y tient le podium : deux fois plus de licenciés qu’en moyenne nationale. Mais, de manière générale, la pratique sportive licenciée y est nettement moins élevée qu’au niveau national, notamment chez les femmes.En 2015, seulement 4 % des habitants des QPV étaient licenciés, alors qu’ils représentent 8 % de la population totale de France métropolitaine.

Lire la suite de l’article sur le site du CGET

Aller à la barre d’outils