A1 - Politique de la ville

Montpellier, Nîmes, Toulouse et Perpignan font partie de la liste des 80 territoires labellisés “Cité éducative” rendue publique le 5 septembre 2019 par le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et le ministre chargé de la Ville et du Logement.

Les cités éducatives visent à intensifier la prise en charge éducative dans certains quartiers prioritaires de la politique de la ville. L’objectif est d’accompagner au mieux chaque parcours éducatif individuel, depuis la petite enfance jusqu’à l’insertion professionnelle, dans tous les temps et espaces de vie. À travers les Cités éducatives, les promoteurs du programme veulent ainsi fédérer tous les acteurs éducatifs – services de l’État, collectivités mais aussi associations et habitants – dans les territoires qui en ont le plus besoin, tout en leur apportant des financements nouveaux.

Les territoires ont présenté les actions, moyens et indicateurs envisagés pour répondre à trois objectifs principaux permettant leur labellisation : conforter le rôle de l’école, organiser la continuité éducative, ouvrir le champ des possibles.

En savoir plus (site du Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales)

L’ANRU a mis en ligne un “annuaire des innovateurs”, dans lequel l’agence identifie des start-up, des structures de l’ESS et des PME françaises proposant des offres susceptibles de répondre aux enjeux spécifiques des quartiers.

Les thématiques d’intervention des innovateurs, identifiées à ce stade, sont le soutien à l’entrepreneuriat, les services aux habitants, la construction/rénovation/exploitation des bâtiments, la transition écologique, la santé, la mobilité, l’économie circulaire, l’agriculture urbaine/la nature en ville, l’éducation et la culture, la participation citoyenne, les services aux habitants.

Consulter l’annuaire (juin 2019)

En savoir plus sur le « Club ANRU+ »

Une instruction du 30 juillet 2019 qui fait le point sur la feuille de route gouvernementale pour les quartiers prioritaires, prévoit des mesures de soutien aux associations de proximité et aux conseils citoyens. Elle vise en outre à l’émergence d’équipes territoriales de la réussite républicaine, pour mettre en réseau les acteurs autour d’objectifs précis.

Accéder au document

Dossiers à renvoyer avant le 31 août 2019

Suite à la fin du conventionnement d’une structure portant deux ateliers chantiers d’insertion fin août 2019, la DIRECCTE Occitanie a “décidé de procéder à un appel à projets permettant de maintenir une offre d’insertion par l’activité économique sur deux territoires gardois. Cet appel à projets est composé de deux lots décrits en partie 6 du document ci-dessous.Les porteurs pourront choisir de répondre à un ou plusieurs lots.

L’appel à projets est ouvert aux porteurs déjà conventionnés au titre de structures de l’IAE dans le département du Gard ainsi qu’aux nouveaux porteurs (dans ce cas, l’implantation d’un établissement ou d’une antenne dans le Gard devra être réalisée).” (…)

Lire la suite sur le site de la DIRECCTE Occitanie

Le 25 juin dernier, les équipes des 19 centres de ressources de la politique de la ville (CRPV) se sont retrouvées à Nantes (44), à l’occasion de la journée nationale d’animation du réseau des CRPV. Le bilan 2018 de leurs activités, conçu par le CGET à partir des indicateurs annexés au cadre de référence, y a été présenté.

Lire la suite

A lire également : “Les CRPV, des facilitateurs pour les acteurs des territoires fragiles

Télécharger le bilan annuel 2018 de l’activité des centres de ressources politique de la ville

Cette circulaire détaille le rôle des acteurs de l’action pour l’inclusion le sport, qui doit dépasser l’activité sportive “de droit commun” pour servir d’autres enjeux liés à la politique de la ville : insertion, mobilisation des savoir-faire de certains jeunes, diffusion de valeurs citoyennes, “projet de territoire”… Elle revient également sur la question des équipements et rappelle que chaque contrat de ville comprendra désormais un volet “action sportive à vocation d’inclusion sociale et territoriale”. (www.banquedesterritoires.fr, 1 juillet 2019)

Lire la suite de l’article

Accéder à la circulaire

Pôle Ressources 95, le centre de ressources politique de la ville du Val d’Oise recherche un ou une Chargé.e d’études développement social / territorial en apprentissage.

Lieu de la mission : 39, rue des Bussys – 95600 Eaubonne

Modalité d’envoi des candidatures : CV et lettre de motivation à adresser à l’attention de Guillaume Dejardin, directeur, jusqu’au 31 juillet 2019

  • Par mail : gdejardin.pole95@orange.fr
  • Par courrier : Pôle ressources Ville et développement social – 39, rue des Bussys – 95600 Eaubonne

Toutes les informations sont dans la pièce jointe : accéder au document

Entre mai 2018 et avril 2019, l’ANRU et ses partenaires ont validé la moitié des projets du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), concernant 238 quartiers.

En Occitanie, cela concerne Agde (centre ville), Albi (Cantepau), Auch (Grand Garros), Béziers (Devèze), Castres (Laden Petit Train), Foix (Centre ancien), Lourdes (Ophite), Lunel (Centre et périphérie), Narbonne (Narbonne Ouest), Pamiers (Centre ancien – La Gloriette), Perpignan (Centre ancien, Diagonale du Vernet), et quartier Champ de Mars, Sète (Ile de Thau).

Lire le communiqué de presse de l’ANRU

L’Éco des quartiers est la nouvelle publication du Club Dév Éco du Réseau national des centres de ressources politique de la ville (RNCRPV). Ce club « informel », constitué de représentants des centres de ressources, partage depuis 2017 ses réflexions, connaissances, expériences et pratiques autour de la mise en oeuvre du pilier « développement économique » des contrats de ville.

En 2019, les membres du club ont donc souhaité passer une étape supplémentaire dans la mise en réseau et proposer le fruit de leurs analyses. C’est l’objet de cette nouvelle publication numérique bimestrielle dont le premier numéro est volontairement grand angle, d’où son titre générique « Pour un développement économique des quartiers politique de la ville ». Il est constitué de quatre parties thématiques (immobilier, innovation sociale, entrepreneuriat, commerces) et d’une partie cartographique. Chacun des quatre thèmes présentés ici sous un format court de deux pages fera l’objet d’une publication particulière et étayée au cours de l’année, articulée autour d’analyses, de retours de travaux conduits par les centres de ressources et d’expériences ou pépites repérées dans les différentes régions.

L’ÉCO des quartiers n°1 \ mars 2019

L’Observatoire national de la politique de la ville (l’ONPV) a présenté son rapport 2018, le 27 mars dernier. Articulé en deux parties, il aborde la situation de l’emploi et du développement économique, d’un côté, et des thématiques liées, notamment, à la scolarisation et au cadre de vie dans les quartiers prioritaires, de l’autre. Cette édition fera l’objet d’une conférence-débat, le 16 avril prochain, consacrée au volet économique.

Dans sa première partie, le rapport 2018 de l’ONPV présente la situation de l’emploi et du développement économique dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, à travers dix études. Au-delà des effets liés à leurs parcours scolaires et leurs caractéristiques sociales défavorisées, existe-t-il un effet propre lié à la résidence en quartier prioritaire qui expliquerait des trajectoires professionnelles plus instables ?

La seconde partie est constituée de courtes analyses statistiques, sous forme de 48 fiches synthétiques : scolarisation, pauvreté, délinquance, logement, renouvellement urbain, participation des habitants…

Accéder au rapport sur le site de l’ONPV

Aller à la barre d’outils