Participation des habitants et démocratie locale

Débat « Les quartiers populaires ont-ils le droit à la banalité, à la complexité ? » Périphéries, France Inter

Les habitants des périphéries sont-ils condamnés à faire des choses extraordinaires pour devenir des gens « normaux » ? Ont-ils le droit à la banalité, à la complexité ? : ce 2e débat, enregistré en public, s’est déroulé à Toulouse (34) dans le cadre du festival « Origines contrôlées » de Tactikollectif, du 3 au 6 octobre dernier. L’écoute est disponible sur Internet dans la rubrique « Le Débat ».

L’occasion aussi de découvrir les autres sujets du site dont la vocation est « d’écouter, raconter et décrypter les réalités sociales et urbaines ».

À écouter sur : https://peripheries.fr/emissions/categorie/le-debat

Redécouvrons le droit à la ville. Damien Deville. The conversation, 28 février 2018.

Face aux enjeux contemporains de crises écologique et sociale, le concept de « droit à la ville », hérité des décennies passées, apparaît de nouveau comme un concept d’une grande pertinence. Bien qu’il ait connu un fort succès académique, ce droit à la ville a peu influencé les mondes civils et politiques.
Précédemment focalisé sur des mouvements extraordinaires, et par extension éphémères, un nouveau droit à la ville peut aujourd’hui s’inventer. Cette invention passe par la valorisation et la mise en politique des actes citoyens ordinaires, processus cachés qui renouvellent pourtant, de manière permanente, l’intimité des sociétés.
Donner une place centrale aux habitants…

Lire la suite sur le site de “The conversation”

La direction départementale de la cohésion sociale du Gard (DDCS) a souhaité que soit réalisé un film sur et avec les conseils citoyens du Gard. L’objectif de ce projet était tout d’abord de faire un état des lieux, en images, des conseils citoyens en 2017 : leurs manières d’appréhender leur rôle, leurs modes de fonctionnements, les solutions trouvées pour surmonter certaines difficultés, leurs motivations, leurs évolutions et les perspectives qu’elles dessinent.

Voir le “teaser” du film sur les conseils citoyens du Gard (3min27s)

“Les conseils citoyens en questions” se présente sous la forme d’une série de 3 films conçus, autre objectif du projet, comme un outil au service de l’échanges de pratiques, de débats et de co-formation : ils peuvent être utilisés par un conseil citoyens comme support de débat, pour aller à la rencontre des habitants, dans le cadre de rencontres élargies avec des techniciens ou des élus, etc. Ils peuvent également être utilisé par les équipes projet politique de la ville (chefs de projet, délégués du préfet…) dans le cadre de leur dialogue avec les conseils citoyens.

Accéder aux films dans leur intégralité et au dossier ressources dans la rubrique “nos actions”

“Les conseils citoyens en questions” est une série de 3 films réalisés en 2017 dans le cadre d’un projet conduit par Villes et Territoires LR à la demande de la DDCS du Gard et avec son soutien. Ces 3 films présentent les conseils citoyens du Gard dans leurs manières d’appréhender leur rôle, leurs modes de fonctionnements, les solutions trouvées pour surmonter certaines difficultés, leurs motivations, leurs évolutions et les perspectives qu’elles dessinent.

Ils ont été conçus comme un outil au service de l’échanges de pratiques, de débats et de co-formation : ils peuvent être utilisés par un conseil citoyens comme support de débat, pour aller à la rencontre des habitants, dans le cadre de rencontres élargies avec des techniciens ou des élus, etc. Ils peuvent également être utilisé par les équipes projet politique de la ville (chefs de projet, délégués du préfet…) dans le cadre de leur dialogue avec les conseils citoyens.

Film partie 1 : rôle dans l’idéal, intérêt et légitimité
Film partie 2 : motivation, sens de l’engagement, fonctionnement
Film partie 3 : le rôle dans la réalité, les avancées et perspectives

Pour celles et ceux qui utiliseront ces films comme un outil d’animation et d’échanges, 3 livrets pédagogiques (1 pour chaque film) ont été conçus pour faciliter l’organisation de débats autour du film : voir le mode d’emploi de ces livrets pédagogiques.

Livret pédagogique pour la 1ère partie du film
Livret pédagogique pour la 2ème partie du film
Livret pédagogique pour la 3ème partie du film

5 fiches pratiques sont également proposée pour organiser les échanges autour des questions soulevées dans le film et favoriser une réflexion collective :
Comment rédiger un compte-rendu de vos débats ?
Comment faciliter la réflexion collective ?
Comment évaluer notre fonctionnement collectif ?
Comment évaluer nos actions ?
Comment évaluer la relation existante entre les pouvoirs publics et le conseil citoyen ?

Autres ressources utiles
La circulaire du 02 février 2017 relative aux conseils citoyen
L’état des lieux 2017 des conseils citoyens réalisé par Villes et Territoires LR

Témoignages en vidéos de conseillers citoyens, à l’occasion de la deuxième édition des rencontres des conseils citoyens de l’Hérault, le samedi 7 octobre 2017.

Un conseil citoyens, c’est quoi ?
Un conseil citoyen, qu’est-ce qu’on y fabrique ?
Un conseil citoyen : des difficultés, leurs solutions
La satisfaction de faire partie d’un conseil citoyen

 

 

 

Le président de la République a appelé la semaine dernière, à Tourcoing, à « une grande mobilisation nationale pour les villes et les quartiers » de l’Etat, des collectivités territoriales, des entreprises, des acteurs associatifs et des habitants.
Jacques Mézard a indiqué « Comme l’a déclaré le Président de la République, les solutions en matière de la politique de la ville ne peuvent venir seulement « d’en haut ». Il y a une nécessité de co-construire les solutions avec les acteurs de terrain, de les discuter, de les travailler avec les élus mais aussi avec les habitants, en premier lieu, en s’appuyant sur les conseils citoyens » .
Dans ce cadre, le ministère de la Cohésion des territoires lance une consultation nationale des conseils citoyens, avec l’appui de la Fédération des centres sociaux.

Elle a pour objectif d’identifier les initiatives, les idées ou encore les méthodes qui semblent les plus utiles à ces représentants des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville pour améliorer la vie quotidienne dans ces quartiers.
La consultation citoyenne sera menée en 2 temps :
Jusqu’au 5 décembre 2017 : mise en ligne via www.conseilscitoyens.fr d’un questionnaire à destination des conseils citoyens, structuré autour de 6 thématiques : éducation, emploi, formation, mobilité, parentalité et culture. Les membres des conseils citoyens ont jusqu’au 5 décembre pour répondre à ce questionnaire.

Le 16 décembre 2017 : organisation d’une journée de travail sous la forme innovante du “Hackathon”, réunissant une centaine de membres de conseils citoyens, des associations, des acteurs économiques mais aussi des administrations, afin de structurer des mesures innovantes à partir des propositions issues du questionnaire.
Cette consultation citoyenne doit permettre d’alimenter le plan de mobilisation nationale souhaitée par le Président de la République d’ici fin février 2018, en lien avec les chantiers en cours de mise en place par le ministère de la Cohésion des territoires avec les élus, acteurs associatifs, bailleurs, entreprises et tous ceux animés par la volonté de faire.

En savoir plus sur le site du ministère

Le projet « Fais moi une place » est le prolongement des « marches exploratoires » qui ont eu lieu à Valdegour en 2016.  Les Marches exploratoires sont un dispositif national qui invite un groupe de femmes à déambuler dans leur quartier pour relever et renseigner tous dysfonctionnements observés.  À l’issu de ces marches, il a été constaté, notamment, que le quartier ne manquait pas d’espaces vert et de places publiques, mais que ceux-ci n’étaient pas suffisamment aménagés.  À l’initiative de Stéphanie Dupont, correspondante du quartier pour le Service de la Cohésion Territoriale et de Farid Bouziane, directeur du centre social Simone Veil, les habitants ont été invité à projeter leurs idées concernant le réaménagement de la place Perrin à Valdegour, devant le centre. Ils ont sollicité, pour ce faire, Gael René et Cécile Plantier du collectif Wako et l’Agence d’Urbanisme Nîmes-Alès.

Lire la suite de l’article sur le site de l’Eko des quartiers

 

Organisé par la préfecture de l’Hérault en partenariat avec Villes et Territoires, ce rendez-vous, désormais annuel, permet de mettre en lumière les membres des conseils citoyens, associations et habitants des quartiers populaires qui oeuvrent, aux côtés des partenaires des contrats de ville, au mieux vivre dans les quartiers de la politique de la ville.

Autour de débats et ateliers, ces rencontres qui ont eu lieu le samedi 7 octobre 2017 à Montpellier ont été l’occasion de donner la parole aux conseillers citoyens, d’échanger avec les acteurs de terrain, de réaliser des partages d’expérience et de faire émerger des propositions.

Un film retrace les principaux enjeux de cette journée.

 

Depuis plusieurs années, la Mission Locale mène des actions partenariales dans le domaine de l’audio-visuel avec l’association Kaïna TV. Des ateliers vidéo ont été réalisés avec des jeunes accompagnés dans l’IEJ puis dans la Garantie Jeunes. Fin 2015, un studio de production a été aménagé dans les locaux de la Mission Locale au Bélem. Début 2017, les deux associations ont décidé d’aller plus loin en créant une plateforme audio-visuelle (web TV), animée par des jeunes, en lien avec le projet « Reporters citoyens » de Kaïna TV et l’équipe de communication de la MLJ3M.

Les objectifs de cette web TV sont :
–    La valorisation d’actions et de projets permettant de changer le regard sur les jeunes (illustrations de missions de Service Civique, en particulier)
–    L’acquisition de compétences pour les jeunes « apprentis reporters » (compétences techniques mais aussi capacité d’expression, créativité, confiance en soi, esprit d’équipe, autonomie etc.)
–    La communication sur les actions de la Mission Locale et de Kaïna TV

Les reportages sont réalisés à partir d’ateliers de 5 séances (initiation à l’utilisation de la caméra et aux techniques de l’interview, préparation du reportage, tournage, montage), animées par un binôme de jeunes volontaires en Service Civique formés par Kaïna TV, et destinés à chaque fois à 4 jeunes de la Mission Locale.

La programmation et la diffusion des reportages sont validées par un « Comité de rédaction » composé des directeurs de la MLJ et de Kaïna TV ainsi que de la chargée de communication.

Accès au site de MLKATV

Aller à la barre d’outils