A5 - Evènements régionaux

C’est dans la maison de quartier Route d’Arles qu’a eu lieu la restitution des marches exploratoires menées par une dizaine de femmes sur ce quartier. L’occasion de le mettre en lumière.
Le quartier est difficilement identifiable car il se prolonge le long de l’avenue Maréchal Leclerc jusqu‘au delà du périphérique. On en connaît le Nemausus, célèbre ensemble de deux bâtiments construits par Jean Nouvel, le quartier pavillonnaire Beausoleil, un peu moins les résidences comme les Jonquilles ou le Stella. Le groupe de femmes a sillonné ce territoire afin d’en déceler les écueils et les zones d’insécurité.
Sans rentrer dans les détails, la restitution de cette exploration a dévoilé plusieurs problèmes, liés notamment au fait que la population du quartier compte 48% de jeunes de moins de 25 ans, dont plus de la moitié n’a pas de diplômes. On a dénoncé des problèmes de saleté, de cambriolages, de délabrement de certains secteurs, de chats errants, de dépôts sauvages de gravats rue de Rivoli près du Vistre.

Lire la suite de l’article sur le site de l’Eko des quartiers

Organisé par la préfecture de l’Hérault en partenariat avec Villes et Territoires, ce rendez-vous, désormais annuel, permet de mettre en lumière les membres des conseils citoyens, associations et habitants des quartiers populaires qui oeuvrent, aux côtés des partenaires des contrats de ville, au mieux vivre dans les quartiers de la politique de la ville.

Autour de débats et ateliers, ces rencontres qui ont eu lieu le samedi 7 octobre 2017 à Montpellier ont été l’occasion de donner la parole aux conseillers citoyens, d’échanger avec les acteurs de terrain, de réaliser des partages d’expérience et de faire émerger des propositions.

Un film retrace les principaux enjeux de cette journée.

 

Aller à la barre d’outils