Appels d'offres / projets

0 39

Envie d’entreprendre dans les quartiers prioritaires de la ville ?
Les inscriptions au concours Talents des Cités sont ouvertes jusqu’au 30 septembre 2018 !

Le concours Talents des Cités repère et récompense les créateurs d’entreprise dans les quartiers prioritaires de la Ville depuis 2002. A l’initiative du ministère de la Cohésion des territoires et de l’Agence France Entrepreneur, le concours Talents des Cités est co-organisé par BGE avec le soutien de la Caisse des Dépôts.

Plusieurs candidats primés dans notre région pour l’édition 2017. Voir l’article

Dans le cadre de son programme de formation, Ressources & Territoires lance un appel d’offres d’interventions autour du projet :

« INTÉGRATION : prendre en compte les besoins des publics, organiser les territoires ».

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site internet www.ressources-territoires.com rubrique « Appels d’offres d’interventions ».

Propositions et références à envoyer uniquement par mail à Nathalie Chevigny, Chargée de formation : nchevigny@ressources-territoires.com

Cet appel à projets est l’ambition de parcours intégrés et personnalisés, depuis la remobilisation jusqu’à l’accès à l’emploi ou à l’activité durable, permettant la construction de projets professionnels et le développement ou la valorisation de compétences. C’est une démarche d’expérimentations au bénéfice des jeunes et demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés, résidant dans les territoires prioritaires de la politique de la ville ou des zones rurales. C’est un soutien aux pédagogies les plus actives, confortant le goût d’apprendre, la confiance en soi et l’engagement des bénéficiaires.
Date de clôture  :  4 juin 2019
Accès à la fiche de la consultation sur le site de la Caisse des Dépôts

Cet appel à projets vise à :

  • promouvoir une offre de proximité, qui réponde à l’évolution des attentes des consommateurs, en utilisant par exemple des outils du numérique ;
  • promouvoir une offre de proximité qui s’inscrive dans une stratégie commune et des partenariats avec les acteurs concernés par la vie de la cité ;
  • préserver le savoir-faire des TPE des secteurs du commerce, de l’artisanat et des services et  donner à celles-ci les moyens de se moderniser, d’accroître leur compétitivité et de se développer, via notamment des technologies numériques ;
  • favoriser la redynamisation des territoires, ruraux et urbains particulièrement marqués par la dévitalisation commerciale.

En particulier, le Ministère de l’économie et des finances prend toute sa place dans l’effort collectif de redynamisation de l’offre commerciale dans les centres des villes moyennes, matérialisé par le plan « Action cœur de ville », en mobilisant notamment les financements du Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC). Ainsi, le FISAC donne dès cet appel à projets une priorité à la revitalisation des centres des villes objets d’une opération de revitalisation du territoire (ORT) ou d’une convention cadre pluriannuelle « Action cœur de ville » et financera notamment l’ingénierie commerciale nécessaire aux communes et intercommunalités.

Les priorités thématiques de l’édition 2018 sont :

Pour les opérations collectives :

  • L’ingénierie nécessaire à la réussite des projets de redynamisation commerciale (conseils, diagnostics, accompagnements des commerçants, interventions de managers de centre-ville…) ;
  • Le développement de l’usage des outils numériques par les commerçants et les artisans ;
  • La modernisation, la diversification, l’accessibilité ainsi que la sécurisation des entreprises de proximité existantes.

Les dossiers présentés au titre d’une opération collective doivent impérativement comporter au moins une action se rapportant à deux des trois priorités définies ci-dessus.

Pour les opérations individuelles en milieu rural :

  • La création, la modernisation, la diversification, l’accessibilité physique et numérique ainsi que la sécurisation des  commerces multiservices en zones rurales ;
  • La création, la modernisation, la diversification, l’accessibilité physique et numérique ainsi que la sécurisation du dernier commerce du secteur d’activité concerné en zones rurales ;
  • La création, la modernisation, la diversification, l’accessibilité physique et numérique ainsi que la sécurisation des stations-services qui assurent le maillage du territoire et dont la gestion est assurée par un exploitant indépendant ou par une commune.

Les dossiers présentés au titre d’une opération individuelle en milieu rural doivent impérativement comporter au moins une action se rapportant à l’une des priorités définies ci-dessus.

Les zones géographiques privilégiées sont :

  • Les communes classées en zones de revitalisation rurale (ZRR) ;
  • Les villes moyennes engagées dans un processus contractuel avec l’Etat au titre d’une opération de revitalisation du territoire (ORT) ou d’une convention cadre pluriannuelle « action cœur de ville ».
Date de dépôt des dossiers en DIRECCTE
  • Dès publication de l’appel à projets, au fil de l’eau, et au plus tard le 31 octobre 2018 pour les opérations individuelles en milieu rural,
  • Dès publication de l’appel à projets, au fil de l’eau, et au plus tard le 31 janvier 2019 pour les opérations collectives.

En savoir plus

0 164

Traduction de l’engagement de l’Union européenne à s’engager en faveur de l’emploi des jeunes, l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes (IEJ) vise à offrir un parcours d’insertion professionnelle et sociale à la partie des jeunes français les plus en difficulté.
Elle doit concourir à la mise en œuvre de la Garantie européenne pour la jeunesse, selon la recommandation du Conseil de l’Union européenne du 22 avril 2013.
Il s’agit de proposer à ces jeunes un emploi de qualité, une formation continue, un apprentissage ou un stage.
L’IEJ vise ainsi tous les jeunes âgés de moins de 26 ans sans emploi et ne suivant ni études ni formation (dénommés NEET ), résidant dans les régions éligibles, celles où le taux de chômage des jeunes est supérieur à 25 %. Ces jeunes gens sont inactifs ou chômeurs (y compris les chômeurs de longue durée), inscrits ou non en tant que demandeurs d’emploi.

Date limite de dépôt des candidatures : 30/06/2018

Accès aux dossiers sur le site de la DIRECCTE

0 177

Cet appel à projets s’adresse aux associations, aux entreprises, aux collectivités territoriales, aux écoles et établissements d’enseignement souhaitant expérimenter un dispositif innovant visant à prévenir et lutter contre les discriminations subies par les jeunes de moins de 30 ans.
Consulter l’appel à projets APDISCRI2

Consulter le règlement financier du FEJ
Réponse attendue avant le 29 juin 2018
En savoir plus sur le site du gouvernement

0 185

A travers une labellisation et une mise en réseau des tiers lieux existants, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée souhaite améliorer leur visibilité et valoriser ce type de structures qui répond au besoin, pour les utilisateurs (travailleurs indépendants, salariés et employeurs) de disposer de lieux pouvant contribuer au travail collaboratif et à des nouvelles formes d’organisation.

Pour la Région, les tiers lieux doivent permettre de relever plusieurs défis auxquels doit faire face le territoire régional :
Défis liés au développement durable (aspects environnemental et social) ;
Défis liés aux difficultés de mobilité pour les salariés dans les grandes aires urbaines (congestion des transports) ;
Défis liés à l’attractivité économique de nombreux territoires : ruraux, en périphérie urbaine et en reconversion ;
Défis liés à l’émergence d’une nouvelle économie collaborative et du manque de lieux favorisant son développement ;
Défis liés plus largement l’amélioration des conditions de travail à travers la mise en place de nouvelles organisations du travail dans les entreprises privées comme dans les collectivités.

Deux vagues de dépôt : 1er juin et 14 septembre 2018

En savoir plus sur le site de la région

0 302

Cet appel à projets souhaite accompagner des initiatives participatives concernant des ménages à revenu modeste, et faisant preuve d’innovation.

La Fondation de France soutient ainsi l’aide au démarrage d’un projet (ou son développement) aux organismes à but non lucratif qui visent aussi bien l’accès au logement que le maintien dans celui-ci, le développement d’une nouvelle offre à vocation sociale que l’implication des habitants sur leur territoire.

Dates limites de réception des dossiers : 14 mars 2018 pour la première session, 12 septembre 2018 pour la seconde session.

En savoir plus sur le site de la Fondation de France

0 377

La présence de Bourgs Centres dynamiques et attractifs dans les zones rurales ou péri-urbaines est un gage de qualité de vie, de cohésion sociale et de développement économique. Ils constituent de ce fait des pôles essentiels à l’attractivité de leur territoire et, plus globalement, à l’équilibre de notre région.
Ces communes jouent un rôle central dans leur environnement ; elles doivent répondre aux attentes des populations dans les domaines des services aux publics, de l’habitat, de la petite enfance, de la jeunesse, de la santé, de l’accès aux commerces, des équipements culturels, de loisirs, sportifs,…
Pour conforter leur développement économique, elles doivent également apporter des réponses adaptées aux nouveaux besoins des entreprises notamment en termes de qualité des infrastructures d’accueil et de services.
Dans ce cadre, la Région a décidé d’accompagner ces Communes dans la définition et la mise en œuvre de leur Projet de développement et de valorisation.
Cette nouvelle politique se traduira par la mise à disposition d’un bouquet de dispositifs qui pourront être mobilisés sur mesure en fonction des spécificités et du Projet global de chaque Bourg Centre.

Les candidatures ne sont pas soumises au respect d’un calendrier fixé à priori ; seule la durée du contrat est limitée au 31 décembre 2021.

En savoir plus

Pour tout contact et demande de renseignement : bourgscentresoccitanie@laregion.fr

Accès au dossier de pré-candidature sur le site de la région

0 239

Programme d’investissements d’avenir : nouvel appel à projets «Écoles numériques innovantes et ruralité».

S’adressant à toutes les communes rurales, regroupements pédagogiques intercommunaux et EPCI ayant la compétence scolaire, cet appel à projets s’inscrit dans la cadre de l’aménagement numérique du territoire et poursuit un enjeu de solidarité avec les territoires ruraux. l’État couvrira 50% du coût global des projets retenus dans une limite de 7 000€ par école rurale. La première phase de dépôt de dossier, prévue pour le 30 septembre 2017, permettra de sélectionner une centaine de projets qui bénéficieront d’un accompagnement et d’un suivi au niveau local et national.
Des phases ultérieures de dépôt de dossier seront organisées en 2018.
Accès à l’appel à projet et à la fiche de synthèse sur le site de la préfecture de région

Aller à la barre d’outils