Actus

0 25

La Fédération des entreprises d’insertion Occitanie recrute 2 personnes pour les postes de chargé(e) de mission et d’assistant(e) administratif et finances.

Fiche de poste chargé de mission

Fiche de poste assistant administratif

CANDIDATER: Les candidatures et CV doivent être envoyés par mail à l’attention de la Déléguée Régionale, Cécile Jeanjacques c.jeanjacques@lesentreprisesdinsertion.org, en précisant vos dates de disponibilité, avant le 30 août 2019.

La date de dépôt des candidatures est fixée au 15 septembre 2019.

Les objectifs de cet appel à projets lancé par le conseil régional pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes en Occitanie sont de favoriser, développer, et diffuser l’égalité entre les femmes et les hommes, de prévenir et de lutter contre les violences sexistes sur le territoire régional tout au long de la vie et dans les différents temps de vie. Il comprend 2 volets :

  • Volet 1 : Agir pour favoriser l’égalité professionnelle dans l’emploi
  • Volet 2 : Prévenir et lutter contre les violences sexistes

En savoir plus sur le site du conseil régional Occitanie

Dossiers à renvoyer avant le 31 août 2019

Suite à la fin du conventionnement d’une structure portant deux ateliers chantiers d’insertion fin août 2019, la DIRECCTE Occitanie a “décidé de procéder à un appel à projets permettant de maintenir une offre d’insertion par l’activité économique sur deux territoires gardois. Cet appel à projets est composé de deux lots décrits en partie 6 du document ci-dessous.Les porteurs pourront choisir de répondre à un ou plusieurs lots.

L’appel à projets est ouvert aux porteurs déjà conventionnés au titre de structures de l’IAE dans le département du Gard ainsi qu’aux nouveaux porteurs (dans ce cas, l’implantation d’un établissement ou d’une antenne dans le Gard devra être réalisée).” (…)

Lire la suite sur le site de la DIRECCTE Occitanie

Le Parlement a adopté, le 9 juillet 2019, la loi portant création de l’Agence nationale de la cohésion des territoires. Cette agence intègre trois entités : le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), l’Établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux (Epareca) et l’Agence du numérique (pour ses volets déploiement du très haut débit via le plan France Très Haut Débit, couverture mobile et usages du numérique via la Société numérique). Quelles seront ses missions, modes de fonctionnement et son organisation ? Ce qu’il faut retenir…

Lire la suite (source : CGET)

A lire également l’article consacré à cette actualité sur www.banquedesterritoires.fr

Le 25 juin dernier, les équipes des 19 centres de ressources de la politique de la ville (CRPV) se sont retrouvées à Nantes (44), à l’occasion de la journée nationale d’animation du réseau des CRPV. Le bilan 2018 de leurs activités, conçu par le CGET à partir des indicateurs annexés au cadre de référence, y a été présenté.

Lire la suite

A lire également : “Les CRPV, des facilitateurs pour les acteurs des territoires fragiles

Télécharger le bilan annuel 2018 de l’activité des centres de ressources politique de la ville

Cette circulaire détaille le rôle des acteurs de l’action pour l’inclusion le sport, qui doit dépasser l’activité sportive “de droit commun” pour servir d’autres enjeux liés à la politique de la ville : insertion, mobilisation des savoir-faire de certains jeunes, diffusion de valeurs citoyennes, “projet de territoire”… Elle revient également sur la question des équipements et rappelle que chaque contrat de ville comprendra désormais un volet “action sportive à vocation d’inclusion sociale et territoriale”. (www.banquedesterritoires.fr, 1 juillet 2019)

Lire la suite de l’article

Accéder à la circulaire

Pôle Ressources 95, le centre de ressources politique de la ville du Val d’Oise recherche un ou une Chargé.e d’études développement social / territorial en apprentissage.

Lieu de la mission : 39, rue des Bussys – 95600 Eaubonne

Modalité d’envoi des candidatures : CV et lettre de motivation à adresser à l’attention de Guillaume Dejardin, directeur, jusqu’au 31 juillet 2019

  • Par mail : gdejardin.pole95@orange.fr
  • Par courrier : Pôle ressources Ville et développement social – 39, rue des Bussys – 95600 Eaubonne

Toutes les informations sont dans la pièce jointe : accéder au document

Le 17 juin dernier, le Gouvernement a lancé son programme interministériel « Nouveaux lieux, nouveaux liens », porté par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Consacrée au lancement du programme interministériel « Nouveaux lieux, nouveaux  liens », la première rencontre nationale des tiers-lieux s’est déroulée, le 17 juin dernier.

Doté de 45 millions d’euros, le programme « Nouveaux lieux, nouveaux liens » vise à pérenniser le fonctionnement des tiers-lieux qui contribuent à la cohésion sociale et transforment les territoires.
L’État consacre ainsi des moyens supplémentaires pour accompagner leur création, partout sur le territoire, et proposer des services « clés en mains » aux porteurs de projets de tiers-lieux :

  • 300 Fabriques de territoire
  • 15 millions d’euros pour l’appui à la création de tiers-lieux ruraux
  • 1 maison France Service par canton
  • 10 millions d’euros pour le Pass numérique
  • 1 fonds d’investissement immobilier de type « ISR » 
  • 50 millions d’euros pour accompagner la création d’espaces de coworking
  • 100 « campus connectés » en 2022
  • 1 000 « Micro-Folies » en cinq ans

À noter : l’État lance un appel à manifestation d’intérêt permanent pour identifier 300 Fabriques de territoire existantes ou en projet, d’ici 2022 : 150 fabriques hors des grands pôles urbains et 150 dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
L’État soutiendra à hauteur de 75 000 à 150 000 euros sur trois ans les Fabriques de territoire, en tenant compte de l’offre de services et du lieu d’implantation.

Lire la suite sur le site du CGET

Pour en savoir plus sur les Tiers lieux, voir le rapport de Patrick Lévy-Waitz, “Faire ensemble pour mieux vivre ensemble”, remis en septembre 2018 – Télécharger le rapport

Entre mai 2018 et avril 2019, l’ANRU et ses partenaires ont validé la moitié des projets du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), concernant 238 quartiers.

En Occitanie, cela concerne Agde (centre ville), Albi (Cantepau), Auch (Grand Garros), Béziers (Devèze), Castres (Laden Petit Train), Foix (Centre ancien), Lourdes (Ophite), Lunel (Centre et périphérie), Narbonne (Narbonne Ouest), Pamiers (Centre ancien – La Gloriette), Perpignan (Centre ancien, Diagonale du Vernet), et quartier Champ de Mars, Sète (Ile de Thau).

Lire le communiqué de presse de l’ANRU

L’Éco des quartiers est la nouvelle publication du Club Dév Éco du Réseau national des centres de ressources politique de la ville (RNCRPV). Ce club « informel », constitué de représentants des centres de ressources, partage depuis 2017 ses réflexions, connaissances, expériences et pratiques autour de la mise en oeuvre du pilier « développement économique » des contrats de ville.

En 2019, les membres du club ont donc souhaité passer une étape supplémentaire dans la mise en réseau et proposer le fruit de leurs analyses. C’est l’objet de cette nouvelle publication numérique bimestrielle dont le premier numéro est volontairement grand angle, d’où son titre générique « Pour un développement économique des quartiers politique de la ville ». Il est constitué de quatre parties thématiques (immobilier, innovation sociale, entrepreneuriat, commerces) et d’une partie cartographique. Chacun des quatre thèmes présentés ici sous un format court de deux pages fera l’objet d’une publication particulière et étayée au cours de l’année, articulée autour d’analyses, de retours de travaux conduits par les centres de ressources et d’expériences ou pépites repérées dans les différentes régions.

L’ÉCO des quartiers n°1 \ mars 2019

Aller à la barre d’outils