A la Une

Premier programme élaboré par l’ANCT, Petites Villes de demain, vient d’être lancé officiellement. Inspiré du programme Action Cœur de Ville, ce nouveau programme s’adresse aux communes rurales de moins de 20 000 habitants qui exercent des fonctions de centralités et participent au maillage du territoire. Objectif : les soutenir dans leur transition écologique et leur équilibre territorial, en soutenant leur revitalisation pour améliorer la qualité de vie de la population.

Le programme est conçu pour soutenir 1 000 communes et intercommunalités sur six ans (2020-2026).

Les communes lauréates du programme seront désignées par les délégués territoriaux de l’Agence : les préfets de département. Selon les régions et départements, la sélection s’étalera entre novembre 2020 et janvier 2021.

En savoir plus

Consulter l’offre de services de l’ANCT pour ce programme

L’État en région Occitanie (DIRECCTE) lance un appel à projets visant à lutter contre le décrochage scolaire, en tant que gestionnaire délégué du programme opérationnel national fonds social européen (PON FSE).

En région ex-Languedoc-Roussillon, on enregistre parmi les 18-24 ans, une proportion de jeunes la plus élevée en France, ayant quitté prématurément l’éducation et la formation : 14.7 % contre 9.7 % en moyenne nationale.

Il s’agit donc d’accompagner cette population de jeunes gens afin de prévenir le décrochage, de réduire le nombre de jeunes (de 16 à 25 ans) qui quittent le système scolaire sans solution ainsi que les sorties sans qualification.

Date de lancement de l’appel à projets : 21/09/2020
Date limite de dépôt des candidatures : 31/10/2020
Fin de réalisation des actions : 31/08/2021

Documents à télécharger sur le site de la DIRECCTE Occitanie

La ministre de la ville, Nadia Hai, a annoncé jeudi 10 septembre 2020 la mobilisation de 20 millions d’euros à destination des associations de proximité à travers le fonds d’urgence « Quartiers Solidaires ».

Ce fonds est destiné en priorité aux associations qui œuvrent dans les domaines de l’éducation et de la lutte contre la fracture numérique « afin de garantir la continuité éducative dans les quartiers prioritaires et renforcer l’accès au numérique des jeunes, la santé et l’aide alimentaire pour faciliter l’accès aux soins et accompagner les actions de prévention-santé, l’insertion professionnelle, notamment en faveur des plus jeunes et des femmes et la culture. » (…) « L’enveloppe est disponible dès la mi-septembre 2020 pour des actions à mener d’ici la fin de l’année ou au premier semestre 2021 », indique le communiqué avant de préciser que cette enveloppe sera « territorialisée et intégralement déléguée aux préfets ».

L’Agence Nationale du Sport, Paris 2024, le CNOSF et le CPSF ont lancé le premier appel à projets « Impact 2024 » qui s’adresse aux acteurs de l’intérêt général – clubs sportifs, associations, collectivités – qui portent des projets innovants utilisant le sport comme outil d’impact social.

En lien avec la stratégie Impact et Héritage de Paris 2024, les projets devront être portés en groupement et s’inscrire dans l’un des champs d’intervention suivant : santé et bien-être ; réussite éducative ; inclusion, solidarité et égalité ; développement durable.

Les partenaires de l’appel à projets souhaitent encourager les acteurs du sport et du monde associatif à unir leur force en proposant ensemble des initiatives à forte utilité sociale utilisant le sport et ses valeurs.

Cet  appel à projets se clôturera le jeudi 15 octobre 2020.

Les structures pourront déposer leur dossier de candidature via une plateforme digitale appelée Le Compte Asso, en suivant les indications précisées sur les liens suivants : https://www.agencedusport.fr/APPEL-A-PROJETS-2020-IMPACT-2024 / et https://www.paris2024.org/fr/impact-2024

L’Agence nationale du Sport, en lien avec l’ensemble des partenaires précités, sera l’opérateur de cet appel à projets.

Les personnes référentes pour toute information complémentaire sont :

Yacine MEDJAHED ([email protected] / 01.53.82.74.15) pour l’Agence ;

Damien COMBREDET ([email protected]) pour Paris 2024 ;

Julie CARRON SANSON ([email protected]) pour le CNOSF ;

Elie PATRIGEON ([email protected]) pour le CPSF.

Ce dispositif consiste à la mise en place, hors temps scolaire, de projets d’action culturelle cinématographique et audiovisuelle en direction des publics, prioritairement les jeunes, qui, pour des raisons sociales, géographiques ou culturelles, sont éloignés d’un environnement, de pratiques et d’une offre cinématographiques et audiovisuels (quartiers en contrats de ville ou zone de revitalisation rurale).

Il allie deux actions complémentaires, « le voir » et « le faire », la diffusion et la pratique : ateliers de pratique artistique, séances-rencontres, ateliers de programmation, séances en plein air

Pour monter un projet d’éducation à l’image et bénéficier du soutien du dispositif, contactez La Trame dès l’élaboration de la demande de partenariat. Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de La Trame

Date limite de réception des dossiers : 30 novembre 2020

Retrouvez l’ensemble des documents sur le site de la DRAC Occitanie





A la rentrée 2020, « cordées de la réussite » et « parcours d’excellence » fusionnent en un seul dispositif sous l’appellation de « cordées de la réussite ».

Lancées en novembre 2008, les « cordées de la réussite » ont pour objet d’introduire une plus grande équité sociale dans l’accès aux formations de l’enseignement supérieur et notamment aux filières sélectives. Mis en œuvre à la rentrée 2016, les « parcours d’excellence » s’inscrivaient dans la complémentarité des cordées de la réussite.

Objectifs

En cohérence avec les transformations induites par la réforme du lycée d’enseignement général et technologique, la revalorisation de la voie professionnelle ainsi que la Loi relative à l’orientation et la réussite des étudiants et la création de la plateforme Parcoursup, les nouvelles « Cordées de la réussite visent à faire de l’accompagnement à l’orientation un réel levier d’égalité des chances. Destinées en priorité aux élèves scolarisés en éducation prioritaire ou en quartiers prioritaires politique de la ville (QPV), aux collégiens et lycéens de zone rurale et isolée et aux lycéens professionnels, elles ont pour objectif de lutter contre l’autocensure, de susciter l’ambition scolaire des élèves par un continuum d’accompagnement de la classe de 4e au lycée et jusqu’à l’enseignement supérieur. Cet accompagnement continu et progressif en amont des choix d’orientation est à même de donner à chacun les moyens de sa réussite dans la construction de son parcours, que ce soit vers la poursuite d’études ou l’insertion professionnelle.

En savoir plus

De nouvelles données à propos des demandeurs d’emplois dans les QPV ont été publiées fin juillet sur le site internet de l’INSEE. Il est donc désormais possible de consulter des données pour l’année 2019 sur les demandeurs d’emploi pour ces quartiers.

Retrouvez ici le lien vers ces données en téléchargement.

Afin de vous aider dans votre recherche sur d’autres données thématiques, le site de l’INSEE propose une documentation explicative sur ses données relatives sur les quartiers politique de la ville.

Comme chaque année, la Mutualité Sociale Agricole (MSA) organise le concours « Appel à Projets Jeunes » (APJ) à destination des jeunes de 13 à 22 ans vivant en milieu rural (3 jeunes, au minimum, doivent s’engager dans un projet).

Les projets peuvent porter sur les thématiques suivantes

  • Culture et évènements grand public 
  • Éducation et exercice de la citoyenneté 
  • Lutte contre les violences et les discriminations 
  • Inclusion des personnes fragiles 
  • Prévention en santé 
  • Environnement et économie sociale 
  • Promotion de l’agriculture

Le service social de la MSA peut accompagner les jeunes dans cette démarche de projet, de la rédaction à la présentation finale, qu’ils soient ressortissants agricoles ou non. L’objectif premier est de soutenir une action pensée par les jeunes, pour les jeunes et leur territoire.

Ce concours peut aboutir à une bourse au niveau local et pour certains se voir offrir l’opportunité d’aller au Salon de l’Agriculture de Paris pour recevoir un deuxième prix cette fois national.

Cahier des charges et dossier de candidature

En savoir plus sur « Appel à Projets Jeunes » sur le site de la MSA

0 199

Le Cerema publie une note issue de l’atelier sur la redynamisation de l’activité en centre-ville et centre-bourg, mené par un groupe de travail partenarial en janvier 2020. Il présente notamment une série d’éléments qui favorisent les démarches et les points d’attention aux différentes étapes des projets, à partir des retours d’expériences des participants. Le document présente des éléments précis sur les différents aspects d’une opération de revitalisation : les contextes territoriaux favorables à la redynamisation des activités en centre-ville, les différentes conditions favorables à la réussite de ces opérations, les points de vigilance dans les différentes phases de définition de la stratégie, la présentation de deux dispositifs innovants (les organismes de foncier solidaire et les opérations de revitalisation de territoire).

Accéder au document – 16 p.

Aller à la barre d’outils