A la Une

0 251

Durant cette période inédite de confinement, puis de déconfinement progressif due à l’épidémie du coronavirus – COVID-19, les centres de ressources politique de la ville d’Occitanie, avec le soutien de la DRJSCS, vous propose un site internet « spécial (dé)confinement » où vous retrouverez des informations utiles en un seul et même endroit pour l’Occitanie.

Il s’agit aussi d’un site collaboratif où nous partagerons des informations, expériences, initiatives, que nous communiqueront les acteurs concernés par la vie des quartiers en Occitanie, en particulier les conseils citoyens et les associations.

Accéder au site

La nouvelle édition du Concours Talents des Cités est lancée. Ouvert aux entrepreneurs en devenir ou installés et résidant dans les quartiers prioritaires de la ville, les candidats ont jusqu’au 31 juillet pour déposer leur candidature et espérer devenir les prochains Talents des Cités 2020. 

Pourquoi ce concours ?

Le Concours Talents des Cités a pour objectif de repérer, récompenser et accompagner les réussites entrepreneuriales issues des quartiers prioritaires de la ville. Dans cette période inédite, qui voit nombre d’entrepreneurs en difficulté, d’autant plus dans des quartiers fragilisés, récompenser les initiatives audacieuses, souligner les réussites et les rebonds, donner un coup de pouce pour encourager ceux qui font vivre leur territoire est un acte symbolique qui a du sens. 

Comment participer ? 

Il suffit de candidater avant le 31 juillet sur la plateforme de candidatures https://talentsdescites.plateformecandidature.com/

Pour participer, c’est par ici !

0 50

Remettre le numérique au service des habitants des quartiers populaires. La période de confinement liée à la crise sanitaire du Covid-19 a fait ressortir l’importance de l’autonomie dans l’accès au numérique. Dans ce contexte, les résultats d’une recherche-action portant sur les usages d’internet dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, réalisée par le Lab Ouishare x Chronos, en 2018-2019, apportent des éclairages particulièrement intéressants sur les enjeux et des pistes pour l’action.

Pour ses auteurs, la société numérique telle qu’elle se construit semble constituer « un eldorado en trompe-l’oeil » pour les habitants des quartiers prioritaires. Elle porte le risque de générer une double exclusion, l’exclusion des ressources accessibles par les technologies numériques (accès aux droits, à l’information…) se cumulant aux formes d’exclusions sociales et économiques que ces habitants subissent déjà. Pourtant, selon eux l’exclusion de cette société numérique que l’on érige à marche forcée n’est pas synonyme d’incapacité numérique. Pour les auteurs, la notion de « fracture numérique » fournit une vision tronquée d’une réalité qui ne se réduit pas à l’opposition entre des territoires et citoyens connectés d’un côté, et des quartiers relégués dont les habitants seraient inaptes à une utilisation autre que récréative du numérique de l’autre.

« Nous avons mené notre travail d’écoute et d’analyse des pratiques des habitants des quartiers prioritaires avec la volonté de comprendre comment les outils et services numériques du quotidien pouvaient renforcer leurs capacités d’action et d’expression. C’est dans cette perspective que nous avons questionné les réponses existantes dans le domaine de l’inclusion et de la médiation numérique, afin de comprendre si celles-ci constituaient réellement des leviers de capacitation.

Dans le prolongement de ce travail d’étude, nous avons souhaité, avec nos partenaires et en lien avec de nombreux acteurs de terrain, formuler des propositions et des pistes d’expérimentation qui visent à faire du numérique un réel support de capacitation des habitants. Habitants que nous n’avons jamais cessé de considérer comme des acteurs et des ressources pour le développement de leurs territoires et de leurs communautés. »

Accéder au rapport et sa synthèse

Cette note vise à éclairer la réflexion locale et nationale quant à l’épidémie et son impact sur les habitant.e.s des quartiers prioritaires de la politique de la ville ainsi que sur le fonctionnement des écosystèmes d’acteurs locaux. Articulée par thématique, elle s’attache à mettre en évidence les enjeux tant immédiats (urgence) que prospectifs afin d’envisager la sortie de crise alors que ses conséquences restent pour l’heure complexes à appréhender.

Réseau National des Centres de Ressources Politique de la ville, avril 2020. 4 p. Lire la note

Comment se mobiliser face à l’urgence de la crise sanitaire et à la situation de confinement ? L’Agence nationale pour la cohésion des territoires (ANCT) répond à vos questions. Retrouvez les éléments de réponses aux questions les plus fréquentes formulées auprès de la direction générale déléguée à la politique de la ville de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).

Consulter la foire aux questions à destination des acteurs de la politique de la ville

0 298

Le numérique apporte des solutions en cette période de confinement, mais l’utilisation de ces services n’est pas aisée pour tous. C’est pourquoi, les acteurs de la médiation numérique, avec le soutien du Secrétariat d’Etat au numérique, proposent aux Français un centre d’aide pour les démarches en ligne essentielles pendant la crise du coronavirus COVID-19.

Pour accéder à la plateforme cliquez ici

Des associations et professionnels de la politique de la ville alertent sur les inégalités sociales et territoriales qui se renforcent dans le contexte de la crise sanitaire et du confinement. Les facteurs de vulnérabilité supplémentaire dans les quartiers populaires ont trait à l’état de santé des populations et à une exposition potentiellement plus importante au virus, à l’accès au soin, aux logements exigus et parfois surpeuplés, ou encore à la fracture numérique et à l’illettrisme. Dans ce contexte difficile, des initiatives sont lancées pour que les messages essentiels portent malgré tout, et des moyens supplémentaires sont demandés en matière de protection sanitaire.

Lire l’article sur Localtis -Un média Banque des territoires, 25 mars 2020

0 137

Alors que des règles de confinement strict sont désormais en vigueur pour une période indéterminée, les acteurs de la solidarité, dont les communes et les associations, déploient depuis lundi de nouveaux modes d’action et adaptent leurs pratiques habituelles. Maintien du lien avec les personnes isolées et fragiles, maraudes, aide alimentaire, soutien scolaire… autant de domaines où il s’agit de maintenir la continuité du service, tout en garantissant la protection des salariés associatifs, bénévoles, agents publics et celle des personnes fragiles. Collectivités et associations pourront également compter sur les solidarités de voisinage et autres mobilisations citoyennes qui ont commencé à se mettre en place ces derniers jours.

Lire la suite de l’article sur Localtis – www.banquedesterritoires.fr

0 119

L’activité de votre association est impactée par le coronavirus – Covid 19. Quelles mesures de soutien et les contacts utiles pour accompagner les associations employeurs et leurs salariés ? Au regard des circonstances exceptionnelles que nous traversons, le gouvernement a souhaité apporter tout son soutien aux associations en leur permettant d’accéder à un dispositif d’aide et d’appui dont vous trouverez les modalités sur :   www.association.gouv.fr

0 109

Malgré les moyens techniques permettant d’assurer la continuité pédagogique durant la période de confinement liée à l’épidémie de Covid-19, sur le terrain, des difficultés à communiquer avec certaines familles, le défaut d’ordinateur ou le manque d’aisance de certains parents font craindre de voir les inégalités entre élèves se creuser avec l’enseignement à distance.

Lire l’article sur www.banquedesterritoires.fr, 18 mars 2020.

Aller à la barre d’outils