Accueil

Le Parlement a adopté, le 9 juillet 2019, la loi portant création de l’Agence nationale de la cohésion des territoires. Cette agence intègre trois entités : le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), l’Établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux (Epareca) et l’Agence du numérique (pour ses volets déploiement du très haut débit via le plan France Très Haut Débit, couverture mobile et usages du numérique via la Société numérique). Quelles seront ses missions, modes de fonctionnement et son organisation ? Ce qu’il faut retenir…

Lire la suite (source : CGET)

A lire également l’article consacré à cette actualité sur www.banquedesterritoires.fr

Le 25 juin dernier, les équipes des 19 centres de ressources de la politique de la ville (CRPV) se sont retrouvées à Nantes (44), à l’occasion de la journée nationale d’animation du réseau des CRPV. Le bilan 2018 de leurs activités, conçu par le CGET à partir des indicateurs annexés au cadre de référence, y a été présenté.

Lire la suite

A lire également : “Les CRPV, des facilitateurs pour les acteurs des territoires fragiles

Télécharger le bilan annuel 2018 de l’activité des centres de ressources politique de la ville

0 39

Ce livret, publié par la FAPIL (Fédération des Associations et des Acteurs pour la Promotion et l’Insertion par le Logement), propose de nombreuses définitions, repères et clés de compréhension autour des mécanismes discriminatoires dans le champ du logement. Il donne également des pistes méthodologiques pour permettre aux intervenants de terrain de veiller à l’égalité de traitement des ménages qu’ils accueillent et accompagnent au quotidien.

Télécharger le document

Cette circulaire détaille le rôle des acteurs de l’action pour l’inclusion le sport, qui doit dépasser l’activité sportive “de droit commun” pour servir d’autres enjeux liés à la politique de la ville : insertion, mobilisation des savoir-faire de certains jeunes, diffusion de valeurs citoyennes, “projet de territoire”… Elle revient également sur la question des équipements et rappelle que chaque contrat de ville comprendra désormais un volet “action sportive à vocation d’inclusion sociale et territoriale”. (www.banquedesterritoires.fr, 1 juillet 2019)

Lire la suite de l’article

Accéder à la circulaire

Le 17 juin dernier, le Gouvernement a lancé son programme interministériel « Nouveaux lieux, nouveaux liens », porté par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Consacrée au lancement du programme interministériel « Nouveaux lieux, nouveaux  liens », la première rencontre nationale des tiers-lieux s’est déroulée, le 17 juin dernier.

Doté de 45 millions d’euros, le programme « Nouveaux lieux, nouveaux liens » vise à pérenniser le fonctionnement des tiers-lieux qui contribuent à la cohésion sociale et transforment les territoires.
L’État consacre ainsi des moyens supplémentaires pour accompagner leur création, partout sur le territoire, et proposer des services « clés en mains » aux porteurs de projets de tiers-lieux :

  • 300 Fabriques de territoire
  • 15 millions d’euros pour l’appui à la création de tiers-lieux ruraux
  • 1 maison France Service par canton
  • 10 millions d’euros pour le Pass numérique
  • 1 fonds d’investissement immobilier de type « ISR » 
  • 50 millions d’euros pour accompagner la création d’espaces de coworking
  • 100 « campus connectés » en 2022
  • 1 000 « Micro-Folies » en cinq ans

À noter : l’État lance un appel à manifestation d’intérêt permanent pour identifier 300 Fabriques de territoire existantes ou en projet, d’ici 2022 : 150 fabriques hors des grands pôles urbains et 150 dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
L’État soutiendra à hauteur de 75 000 à 150 000 euros sur trois ans les Fabriques de territoire, en tenant compte de l’offre de services et du lieu d’implantation.

Lire la suite sur le site du CGET

Pour en savoir plus sur les Tiers lieux, voir le rapport de Patrick Lévy-Waitz, “Faire ensemble pour mieux vivre ensemble”, remis en septembre 2018 – Télécharger le rapport

0 75

La Tournée Entrepreneuriat Pour Tous est un évènement exceptionnel qui sillonne toute la France jusqu’en Janvier 2020.

Elle a pour objectif de valoriser les écosystèmes de l’entrepreneuriat autour de Bpifrance Création, et de promouvoir les solutions dédiées à la réussite des entrepreneurs.
Les Quartiers sont de véritables gisements de valeurs, venez faire le plein de ressources entrepreneuriales !

Au programme : du contenu pratique et concret au service des entrepreneurs et des créateurs : des conférences avec des entrepreneurs inspirants ; des ateliers de sensibilisation à l’entrepreneuriat, du networking et des rencontres business, des animations insolites pour les jeunes et moins jeunes…

Suivez toutes les étapes de la Tournée sur www.bpifrance.fr et sur les réseaux sociaux avec #TousEntrepreneurs

Télécharger la plaquette

0 168

Le CGET a confié au Cerema la réalisation d’une étude dans l’objectif d’observer et d’expliquer les différences pouvant exister entre la mobilité des résidents des QPV et ceux des autres quartiers.

La moitié des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) est coupée par une route importante, une voie de chemin de fer ou un cours d’eau. En outre, en considérant les coupures surfaciques (surfaces d’activités, forêts, cimetières, etc.) et topographiques (distance à la mairie, pente environnante, etc.), un quart des QPV apparaît comme fortement ou très fortement soumis à des coupures physiques qui contribuent à leur enclavement. Ceux situés dans la zone centrale de l’Île-de-France et l’Outre-mer sont particulièrement concernés. Cet enclavement est susceptible d’avoir un impact sur les mobilités quotidiennes des habitants. Les résidents des QPV sont moins mobiles que les autres. En particulier, ils se déplacent moins souvent en voiture. Cependant, cet écart est principalement dû à des différences d’accès à la voiture (possession du permis et d’une voiture) et de caractéristiques des habitants (statut d’emploi, par exemple). À caractéristiques similaires, les habitants de QPV se déplacent chaque jour le même nombre de fois que ceux hors QPV, mais sur une distance et une durée moins longues.

Accéder aux 3 documents sur le site du CGET ou ci-dessous :

Entre mai 2018 et avril 2019, l’ANRU et ses partenaires ont validé la moitié des projets du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), concernant 238 quartiers.

En Occitanie, cela concerne Agde (centre ville), Albi (Cantepau), Auch (Grand Garros), Béziers (Devèze), Castres (Laden Petit Train), Foix (Centre ancien), Lourdes (Ophite), Lunel (Centre et périphérie), Narbonne (Narbonne Ouest), Pamiers (Centre ancien – La Gloriette), Perpignan (Centre ancien, Diagonale du Vernet), et quartier Champ de Mars, Sète (Ile de Thau).

Lire le communiqué de presse de l’ANRU

0 117


Lutter contre les inégalités dans les pratiques culturelles impose aux intervenants culturels et aux artistes qui interviennent dans les activités périscolaires de se légitimer comme intermédiaires socialement utiles mais aussi comme des professionnels reconnus comme tels par les enseignants.

Les enjeux de l’éducation artistique et culturelle. Entre légitimation des acteurs et sensibilisation aux inégalités sociales – Injep analyses et synthèses – Expérimentations – n°22. 2019/03. 4 p.

Accéder au document

Aller à la barre d’outils