85 millions d’euros de crédits supplémentaires pour la politique de la ville

85 millions d’euros de crédits supplémentaires pour la politique de la ville

Le ministère de la Cohésion des Territoires annonce “une augmentation sans précédent” du budget consacré à la politique de la ville, avec 85 millions d’euros de crédits supplémentaires. Mais les quartiers prioritaires bénéficieront de bien plus si on tient compte des lignes budgétaires nichées dans d’autres ministères. Rien qu’à l’Education nationale, 78 millions d’euros sont mobilisés en 2019 pour revaloriser les indemnités des personnels affectés en REP+. Et c’est loin d’être tout.

“Le PLF pour 2019 porte l’ambition du gouvernement en faveur des habitants des quartiers”, affirme son exposé des motifs en annonçant que les crédits de la mission “Cohésion des territoires” consacrés à la politique de la ville seront augmentés de 85 millions d’euros “pour que l’État puisse pleinement jouer son rôle de facilitateur des projets locaux avec les élus et acteurs de terrain”. Le budget 2019 de la politique de la ville passerait ainsi de 428 millions d’euros à 513 millions d’euros en un an.
Ces crédits interviendront en complément des crédits de droit commun portés par d’autres ministères (Intérieur, Education nationale, Emploi…), ainsi que l’indique le ministère de la Cohésion des territoires dans son dossier de presse. Il n’a pas communiqué le chiffrage global des crédits qui reviendraient aux quartiers, il faudra pour cela attendre les auditions parlementaires.
Valérie Liquet, Localtis 27/09/2018

En savoir plus sur le site de la Caisse des dépôts